Le CESTI va abriter un centre régional de l’ISESCO pour la formation des journalistes
APS
MONDE-SENEGAL-OCI

Le CESTI va abriter un centre régional de l’ISESCO pour la formation des journalistes

Dakar, 17 oct (APS) - Le CESTI (centre d’études des sciences et techniques de l’information) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) va abriter un centre régional pour la formation des journalistes de la région africaine, aux termes d’un accord de coopération signé avec l’ISESCO, l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture.
 

Le chef du centre d’information et de communication de l’ISESCO, Mahjoud Ben Said, en a fait la révélation, lundi, à Dakar, à l’ouverture d’un atelier régional sur "l’utilisation des médias africains dans la promotion du dialogue et de l’échange culturel".
 
Cette rencontre est organisée en coordination avec le Bureau de coordination du Comité permanent pour l’information et les affaires culturelles (COMIAC) et la Commission nationale sénégalaise pour l’UNESCO et l’ISESCO.
 
Dans le cadre du plan de communication 2016-2018 de l’ISESCO, "nous allons faire des sessions de formation destinées à faire connaitre l’islam et sa civilisation pour renforcer le rôle des journalistes", a expliqué Mahjoud Ben Said, représentant le directeur général de l’ISESCO.
 
"Nous nous réjouissons du choix porté sur notre pays à travers le CESTI pour abriter un centre de l’ISESCO de formation médiatique dans la région africaine. L’accord est en cours de finalisation entre les deux institutions", a de son côté souligné le représentant le directeur du COMIAC, Daouda Dioussé.
 
Selon lui, "les objectifs de cette rencontre portent sur le renforcement des capacités des journalistes des Etats membres dans l’utilisation des médias de messages tendant à corriger les idées portant atteinte à l’islam et aux musulmans en Afrique (...)’’.
 
De cette manière, les journalistes sont appelés à "promouvoir le dialogue, l’échange et le partage des valeurs de l’islam, de la culture et de la civilisation", ce qui devrait "aider les professionnels de la communication à se forger une opinion plus éclairée de l’islam et de la civilisation musulmane", a indiqué M. Dioussé. 
 
Plusieurs journalistes du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, de Guinée Conakry, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo prennent part à cette rencontre.
 
Divers thématiques sont au menu de cette rencontre, parmi lesquelles "le rôle des médias africains dans la diffusion de la culture islamique et la correction des idées erronées sur l’islam en Afrique".
 
Les participants sont également appelés à plancher sur "les moyens de développer les programmes médiatiques relatifs à la promotion de l’islam en Afrique" et "la promotion du dialogue et de l’échange culturel et les techniques de traitement des stéréotypes sur l’islam dans les médias internationaux et africains".
 
SKS/BK