La diversité africaine célébrée à Genève
APS
SENEGAL-SUISSE-DIASPORA

La diversité africaine célébrée à Genève

De l’envoyée spéciale de l’APS, Adama Diouf Ly

Genève, 29 mai (APS) – Des ressortissants africains ont pris part à la célébration de la Journée de l’Afrique, vendredi 25 mai, dans une belle salle de la commune de Carouge, à Genève, a constaté l’envoyée spéciale de l’APS.

Ils ont fêté en même temps le 14e anniversaire du site d’information "ContinentPremier" et le centenaire de la naissance de Nelson Mandela (1918-2013), le héros de la lutte contre l’apartheid, le régime politique de ségrégation raciale qui a dirigé l’Afrique du Sud jusqu’au début des années 90.

Des artistes africains et suisses ont défilé dans la grande salle de Carouge, pour marquer d’une belle empreinte cette fête organisée par le journaliste sénégalais El Hadji Gorgui Wade Ndoye, le directeur de "ContinentPremier", établi en Suisse depuis une vingtaine d’années.

"Au-delà des grandes conférences thématiques qui permettent de mieux expliquer l’Afrique aux Africains et aux autres, +ContinentPremier organise aussi, dans son volet associatif, des manifestations culturelles qui ont connu de grands succès, avec la présence de l’artiste Ismaël Lô, de la Gambienne Sona Jobarteh, et d’autres artistes", a expliqué Ndoye à l’envoyée spéciale de l’APS.

La célébration de la Journée mondiale de l’Afrique a coïncidé avec la 71e assemblée mondiale de la santé, qui a pris fin samedi, au palais des Nations unies de Genève.

"L’Afrique est un continent unique, capable de prendre toute sa place dans ce siècle et dans les siècles à venir, pour le bonheur de ses enfants et du reste de l’humanité", a dit El Hadji Gorgui Wade Ndoye.

"Berceau de l’humanité, l’Afrique est, aujourd’hui, un creuset de peuples, de langues, de religions et de traditions. Cela ne doit pas occulter les tristes records battus par l’Afrique : elle a le PIB (produit intérieur brut) par habitant le plus faible du monde, un endettement très lourd, une pénurie d’eau, sans oublier certaines maladies évitables, un taux de scolarisation faible…" a souligné Ndoye, interrogée sur l’opportunité de la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique.

"ContinentPremier" souhaite ainsi "poursuivre son élan de visualisation d’une autre image de l’Afrique, une Afrique plurielle, riche, diverse et ouverte au reste du monde", a ajouté son patron, en présence des membres de la diaspora africaine en Suisse, des Sénégalais pour la plupart.

Il s’agit surtout, selon Ndoye, de sensibiliser la communauté internationale sur le rôle que doit jouer l’Afrique dans l’agenda du 21e siècle et de "soutenir les efforts de l’Union africaine et de la Francophonie, en faveur du renforcement du projet d’intégration du continent, de la renaissance africaine, de l’unité et de la diversité".

L’association "ContinentPremier", qui édite le magazine éponyme, organise depuis 14 ans des conférences "de très haut niveau" sur "l’Afrique, sa place dans le monde, ses responsabilités, ses droits et ses devoirs".

ADL/ESF/BK