La DESPS veut
APS
SENEGAL-AFRIQUESOCIETE

La DESPS veut "une réponse concertée" à la problématique de la protection des enfants

Dakar, 17 avr (APS) - La Direction de l’éducation surveillée et de la protection sociale (DESPS) a dit mardi militer pour une réponse concertée des pays de la sous-région ouest-africaine en matière de protection de l’enfance, dans le cadre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

"Des orientations sont prises en ce sens mais il n’y a pas encore de directives claires au niveau de l’instance régionale pour une harmonisation des stratégies sur cette problématique", a soutenu la directrice de l’éducation surveillée et de la protection sociale, Habibatou Youm Siby
 
Mme Siby s’exprimait lors d’une journée de partage d’informations avec des journalistes, au siège du ministère de la Justice, à Dakar.
 
La "situation difficile’’ des enfants de la rue varie d’un pays à l’autre, mais il est important de disposer d’un cadre harmonisé dans la sous-région, cette question représentant une problématique transversale qui interpelle plusieurs pays en même temps, a indiqué Habibatou Youm Siby.
 
Au niveau national, a-t-elle souligné, "le cadre normatif est bon mais c’est dans la mise en œuvre que le problème se pose en termes d’actions prises".
 
Dans cette perspective, Mme Siby compte-t-elle contribuer à imprimer une nouvelle marque à la politique de la direction de l’éducation surveillée et de la protection sociale, par le biais d’actions de sensibilisation, de plaidoyer et de modernisation des services
 
"Le milieu a besoin d’être réglé avec plusieurs organisations et structures qui interviennent dans le secteur de la protection des enfants alors que la DESPS, une des directions du ministère de la Justice, a la responsabilité de la politique publique en matière d’éducation et de protection sociale des enfants", a-t-elle indiqué.
 
Il s’agit ainsi d’aller vers la création d’un cadre multisectoriel composé de l’ensemble des parties prenantes pour une réponse concertée à la problématique sociale des enfants.
 
"Les violences et abus sur les enfants invitent tous les acteurs institutionnels et sociaux à se réajuster et à affiner leurs mécanismes d’intervention", a-t-elle fait valoir.
 
"La protection des enfants impliquant au Sénégal une multiplicité d’acteurs de différents ordres", cette question "nécessite à bien des égards une réglementation des engagements et un contrôle permanent de la multitude d’activités pas suffisamment suivi ni supervisé", souligne la DESPS dans un document remis aux journalistes.
 
Les activités et initiatives du privé doivent dans ce cadre "nécessairement s’inscrire dans la complémentarité de l’action publique", renseigne la même source.
 
 

ADL/BK