Signature d’un protocole pour l’exploitation des carrières de Notto Diobass
APS
SENEGAL-MINES-ACCORD

Signature d’un protocole pour l’exploitation des carrières de Notto Diobass


Mbomboye (Notto Diobass), 15nov (APS) - Le maire de la Commune de Notto Diobass, Alioune Sarr a procédé mercredi à Mbomboye à la signature d’un protocole d’accord avec le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement et la société chinoise CRBC (China Road and Bridge Corporation) pour l’exploitation des carrières de Pout Diak et de Ngollar pour une durée de deux ans.
 
"Le protocole d’accord a pour objet de préciser les relations de partenariat entre la commune de Notto Diobass, la société CRBC et le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres [donnant délégation à l’Agéroute Sénégal] et du Désenclavement pour l’exploitation des carrières des villages de Pout Diak et de Ngollar", indique le texte de l’accord lu devant le public.

Selon le document, "les parties s’engagent à nouer un partenariat en vue d’une exploitation responsable des carrières avec notamment la réalisation de projets sociaux et économiques au profit des populations en marge de l’exploitation des carrières situées sur les terres cultivées par les populations".

"Les parties prenantes s’engagent à appliquer les principes
de la transparence, d’équité et de concertation dans le cadre des domaines couverts par le protocole d’accord", ajoute le protocole d’accord.

Selon son directeur, Zhang Jianguo, CRBC Sénégal va prendre toutes les dispositions nécessaires pour remplir sa part du contrat avec la réalisation des projets qui sont sous sa responsabilité pour le bien-être des populations.

"Nous voulons faciliter le déplacement de la population le long du projet Ila Touba. Nous nous engageons à exécuter au minimum 25 km de piste. Ces travaux seront terminés dans 4 mois", a-t-il promis.

Le directeur général de l’Agéroute, Ibrahima Ndiaye, a pour sa part
expliqué que le protocole d’accord signé avec les autorités locales et l’entreprise chinoise devrait permettre de faire profiter les populations de Notto Diobass de ce projet.

"C’est un projet important qui ne concerne pas simplement Thiès et Touba mais c’est pour toutes les personnes qui empruntent cette route pour se rendre dans d’autres localités", a-t-il dit.

M. Ndiaye a réaffirmé l’engagement du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement de "réaliser toutes les infrastructures (écoles, collèges) contenues dans le protocole d’accord parce qu’il est de notre responsabilité".

Il a annoncé le redémarrage dans les prochains jours de la piste rurale dont la réalisation avait été suspendue à cause de l’hivernage.

"Nous allons dans les prochains jours redémarrer la construction de pistes. Au-delà de ces réalisations contenues dans le protocole, les besoins en pistes sont nombreux pour la zone de Notto Diobass, c’est pour cela que Agéroute va voir la possibilité de faire d’autres pistes en 2018", a-t-il dit.

Il est également prévu de recruter des jeunes de la localité pour travailler dans le projet "Ila Touba" et pour les autres chantiers connexes.

"Ce protocole est issu des concertations que nous avons eues avec les populations de Pout Diak et Ngollar qui souhaitaient être impliquées dans l’exploitation de ces carrières", a précisé Alioune Sarr, maire de la commune de Notto Diobass.

Selon lui, "la commune n’a pas demandé de l’argent mais plutôt des infrastructures qui pourront bénéficier aux générations futures. L’investissement fait dans le cadre de ce protocole peut avoisiner près de 30 millions de francs" CFA.

Il relève que le document signé par les différentes parties concerne entre autres "la sécurité des populations, les infrastructures scolaires notamment la clôture du CEM de Pout Diak, la construction de salles de classe et des foyers des jeunes mais aussi la réhabilitation des postes de santé de Pout Diak et Ngollar".
 
 
 


FD/MD/BK