L’observateur des prisons met l’accent sur les pénibles conditions des prisonniers
APS
SENEGAL-JUSTICE-DETENTION

L’observateur des prisons met l’accent sur les pénibles conditions des prisonniers


Louga, 10 avr (APS) - La torture dans les lieux de privation de liberté n’a pas atteint des proportions inquiétantes au Sénégal, a affirmé L’Observateur national des lieux de privation de liberté (ONLP) qui déplore toutefois "les conditions un peu difficiles en raison de la surpopulation carcérale et du manque de moyens".

Marceline Lopez Ndiaye s’exprimait ce mardi à Louga au terme d’un Comité régional de développement dans le cadre d’une visite à la Maison d’arrêt et de correction.


"La torture dans les lieux de privation de liberté n’a pas atteint des proportions inquiétantes au Sénégal", a t-elle dit.

Mme Ndiaye attire l’attention sur le fait que "les détenus ont commis des délits mais cela n’empêche qu’ils soient des êtres humains qu’il faut respecter".


Se félicitant du bon résultat obtenu sur ce terrain de la sensibilisation, elle affirme que l’ONLP "est en train de mener un travail pour sensibiliser sur cet aspect du problème et faire comprendre aux gens que maintenant il est interdit de torturer et de maltraiter les prisonniers".


Elle rappelle que "la torture est sévèrement sanctionnée dans notre pays et le fautif encourt sans aucune circonstance atténuante une peine qui peut aller jusqu’à dix ans".


Les forces de sécurité ont pris part à ce CRD présidé par l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Faly Sow.


AMD/OID/ASB