Fatick : 43 établissements ouverts en 2016, 61 emplois créés (inspecteur)
APS
SENEGAL-EMPLOI

Fatick : 43 établissements ouverts en 2016, 61 emplois créés (inspecteur)



Fatick, 11 oct (APS) - La région de Fatick a enregistré en 2016 l’ouverture de 43 établissements avec à la clé, la création de 61 emplois, a indiqué mardi Aboune Diatta, inspecteur régionale du travail et de la sécurité sociale.

’’Rien que pour les tendances de 2016, c’est-à-dire les trois premiers trimestres de l’année, on a enregistré 43 établissements qui sont déclarés au niveau de la région de Fatick. Ces 43 établissements ouverts ont généré 61 emplois’’, a-t-il expliqué, lors de la première rencontre du comité intersectoriel sur la formation professionnelle.

Selon lui, ’’la dynamique du marché du travail dans la région de Fatick peut s’apprécier à deux niveaux. Il y a le premier niveau relatif aux aux statistiques sur les établissements ouverts et les établissements fermés et un second niveau en rapport avec le nombre de contrats enregistrés au niveau de l’inspection du travail".


Il a déclaré que "la dynamique du marché du travail a connu une certaine hausse, surtout en termes de déclaration d’ouverture d’établissements’’. Toutefois, il a signalé 17 déclarations de fermeture d’établissements ayant causé 16 pertes d’emplois.


’’Si on fait une analyse comparée des pertes d’emplois et
des emplois générés, on sent nettement qu’il y a un regain d’activités. Il y a une légère hausse concernant les emplois créés. Cette hausse peut se sentir à deux niveaux, c’est-à-dire dans le secteur des BTP et dans le secteur des industries hôtelières’’, a-t-il souligné.


S’agissant des contrats, ’’au courant de cette année, notamment les trois premiers trimestres, c’est-à-dire du mois de janvier jusqu’au mois de septembre, on a eu à enregistrer au total 475 contrats de travail contre 387 contrats en 2015’’, s’est-il réjoui.


’’Les périodes de référence ne sont pas les mêmes, mais quand on voit les tendances 2016, on voit nettement qu’il y a une hausse assez importante par rapport aux contrats qui sont enregistrés. Et à ce niveau, si on se réfère à une répartition par rapport aux types de contrats, on sent qu’il y a plus de contrats de travail à durée déterminée’’, a t-il ajouté.


D’après lui, ’’cela s’explique tout simplement par le dynamisme relatif aux grandes réalisations de certains ouvrages dans la région, notamment dans le secteur du BTP", un secteur où "les emplois sont par nature temporaires’’.


’’Ce sont des chantiers qui sont ouverts et la durée du chantier est indexée à la durée des contrats’’, a expliqué l’inspecteur régional du travail et de la sécurité sociale.


’’Le secteur du tourisme n’est pas aussi morose que ça. Malgré les difficultés de ce secteur, nous constatons que les industries hôtelières continuent à enregistrer des contrats’’, a-t-il fait remarquer.

Selon lui, ’’c’est d’ailleurs le second secteur pourvoyeur d’emplois au niveau de la région après le secteur du BTP qui est à 182 contrats enregistrés et les industries hôtelières qui sont à 87 contrats au courant de cette année 2016’’.


FD/OID/ASG