Evènements de l’UGB : le général Niang au chevet des gendarmes blessés
APS
SENEGAL-UNIVERSITE-SECURITE

Evènements de l’UGB : le général Niang au chevet des gendarmes blessés

Dakar, 25 mai(APS) - Le Haut commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire, le général de corps d’armée Meïssa Niang, a rendu visite jeudi aux gendarmes blessés lors des manifestations à l’Université Gaston BERGER (UGB) de Saint Louis, a appris l’APS.
 
Selon un communiqué de la Division de la communication (DIVCOM) de la Gendarmerie nationale, le général Niang "s’est fait le devoir d’aller évaluer les conditions d’engagement de ses troupes à la suite de la réquisition du Recteur de l’UGB".
 
Au moment des faits, rappelle le texte, il se trouvait "hors de territoire national", mais était "en contact permanent avec son Etat-major et le ministre des Forces Armées pour la gestion de l’évènement". 
 
"Conscient du professionnalisme de ses hommes qui ont agi conformément à la loi 70-37 du 13 octobre 1970 et à l’Instruction n°20 relative à la participation des Forces armées au maintien de l’ordre, le Haut Commandant a tenu à se rendre sur le site pour s’enquérir de l’état de santé des trente-sept (37) gendarmes blessés lors de l’intervention", souligne la même source.
 
Tout en regrettant le décès de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène et priant pour le repos de son âme, le général Niang a témoigné son "soutien aux gendarmes blessés dans l’exercice de leur devoir régalien". 
 
"Par ailleurs, après leur avoir apporté une assistance psychologique par le biais du Service de santé de la Gendarmerie, il a promis à ses unités une assistance juridique relativement aux engagements contenus dans son ordre du jour n°1 prononcé lors de sa prise de commandement le 16 novembre 2016", ajoute le texte.
 
L’étudiant Mouhamadou Fallou Sène a été tué le 15 mai dernier, alors que les étudiants de l’Université Gaston Berger manifestaient contre le retard du paiement de leurs bourses d’études. Sa mort a mis en ébullition les universités sénégalaises dont les pensionnaires ont décrété une grève illimitée.


BHC/ASG/ASB