Gendarmerie : de nouveaux officiers invités à faire preuve de rigueur et de compétence
APS
SENEGAL-SOCIETE-SECURITE

Gendarmerie : de nouveaux officiers invités à faire preuve de rigueur et de compétence

Dakar, 4 août (APS) - Le Commandant de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN), Amacodou Fall, a invité, vendredi à Dakar, les sortants de la dernière promotion à faire preuve "de rigueur et de compétence pour asseoir leur légitimité". 
 
"Au de-là de l’autorité que vous confère votre grade, vous avez besoin pour asseoir votre légitimité de certaines qualités essentielles dont la rigueur et la compétence corollaires du professionnalisme", a-t-il dit.
 
Il s’exprimait lors de la cérémonie de sortie de la dernière promotion des élèves officiers de la Gendarmerie nationale. Cette 9ème promotion a pour parrain feu Colonel Madiop Diallo.
 
"Vous vous ferez obéir en raison de vos compétences et exemplarités et de vos capacités à fédérer autour d’objectifs clairs les femmes et les hommes placés sous votre autorité", leur a-t-il dit.
 
Selon le Colonel Fall, "le statut d’officier est exigeant en matière d’éthique et de déontologie. Cette exigence est le pilier de la relation de confiance entre l’officier et ses différents contacts professionnels et les populations".
 
Cette 9ème promotion est composée de 36 stagiaires dont 30 Sénégalais, deux Malgaches, deux Guinéens et deux Gabonais. Elle compte quatre femmes.
 
Selon le Colonel Fall, cette promotion se caractérise "par sa diversité et sa mixité", par les nationalités qui la composent, "mais aussi à travers le mode de recrutement d’anciens sous-officiers de gendarmerie, de la brigade nationale des sapeurs-pompiers et des jeunes diplômés des universités".
 
Il a rappelé que "cette formation initiale de l’officier de deux ans le prépare au commandement de l’unité de la valeur du secteur de l’infanterie ou du peloton de la gendarmerie dans le cadre des missions de sécurité et de défense".
 
Le cours de formation s’est ouvert à la sous-région et au reste du continent face à la forte demande des gendarmeries et polices partenaires et prend en compte de nouvelles problématiques sécuritaires, a t-il relevé.
 
"Depuis 2012, le président de la République a souhaité la montée en puissance de l’armée tant au niveau de l’équipement, les hommes et surtout la formation qui pour lui est très importante", a dit de son côté, le ministre des Forces armées, Augustin Tine. 
 
Selon lui, la formation qu’offre la Gendarmerie nationale est "une formation d’élite et de qualité et pourra servir à la population".

SK/OID/ASB