Des parties contractantes à la Convention Ramsar à Dakar pour préparer la COP 13
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ENVIRONNEMENT

Des parties contractantes à la Convention Ramsar à Dakar pour préparer la COP 13

Dakar, 26 fév (APS) - Des représentants des gouvernements des parties contractantes à la Convention sur les zones humides d’importance internationale appelée convention Ramsar ont pris part, lundi à Dakar, à la huitième réunion préparatoire africaine à la 13e session de la conférence des parties (COP13), prévue du 21 au 29 octobre, à Dubaï.

 
 
La conférence des parties contractantes (COP) se tient tous les trois ans en présence des représentants de leurs gouvernements pour convenir d’un programme de travail et de dispositions budgétaires pour la période triennale suivante.
 
Mais également, pour examiner des orientations sur toute une gamme de questions environnementales actuelles et émergentes. 
 
Le thème retenu pour la 13ème session prévue à Dubai est "les zones humides pour un avenir urbain durable" avec comme slogan : "les Zones humides urbaines rendent les villes plus agréables à vivre", indique un document du ministère de l’Environnement et du Développement durable remis à la presse.
 
La cérémonie d’ouverture de cette rencontre préparatoire est présidée par le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng.
 
La convention sur les zones humides d’importance internationale est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et internationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.
 
Elle a été adoptée le 2 février 1971 à Ramsar en Iran, ville dont elle porte le nom. Au total, 169 parties contractantes sont sur la liste de ce traité intergouvernemental. 

Près de 2301 zones humides couvrant une superficie totale de 225 653 238 ha sont listées par la convention dont les parties prenantes s’engagent à œuvrer pour leur utilisation rationnelle, etc.

Selon cette convention, "les zones humides sont des étendues de marais, ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée y compris des étendues d’eau marines dont la profondeur à marée basse n’excède pas six mètres". 
 
Le dossier de presse fait ressortir que ces zones humides "sont parmi les écosystèmes les plus divers et les plus productifs, fournissent des services essentiels et jouent un rôle important en atténuant les impacts des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations, les sécheresses et les cyclones". 
 
Cependant, poursuit le document, 64% des zones humides mondiales ont disparu en l’espace d’un siècle. Elles subissent, depuis quelques décennies, des pressions liées aux activités humaines et climatiques qui risquent de s’accentuer au cours des prochaines décennies(…).
 

SK/RN/PON