Certains postes de santé des associations catholiques doivent être érigés en centres de santé (ministre)
APS
SENEGAL-SANTE

Certains postes de santé des associations catholiques doivent être érigés en centres de santé (ministre)

Dakar, 6 jan (APS) – La ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a évoqué vendredi la nécessité de transformer certains postes de santé appartenant à des organisations catholiques en centres de santé, en raison de l’importance des services qu’ils offrent.

 
La convention liant l’Etat à ces établissements de santé doit être revue dans ce sens, selon Mme Seck.
 
"Il faudrait revoir notre convention parce que certains de vos postes de santé ont l’envergure d’un centre de santé", a signalé la ministre de la Santé et de l’Action sociale, en intervenant au lancement des festivités du "Jubilé d’or", le 50e anniversaire de l’Association nationale des postes de santé catholiques du Sénégal (ANPSCS).
 
"Tant que vos postes de santé conserveront cette appellation, vous n’aurez que des médicaments dits essentiels…" a averti Mme Seck, en présence de Mgr Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, et d’Angèle Dione, la présidente de l’ANPSCS.
 
Mme Dione a qualifié de "non négligeable" la contribution du gouvernement au fonctionnement des postes de santé mis en place par des organisations catholiques.
 
"Durant ces 50 dernières années, l’ANPSCS a contribué de façon significative à la prise en charge de la santé des populations, notamment les plus démunies", a souligné Mme Dione, précisant que "l’association est présente dans les régions du pays, sauf celle de Matam".
 
"La célébration de ce jubilé (…) nous offre aussi l’opportunité de mener une réflexion sur les orientations de l’association et de tracer clairement la route qu’il faut suivre pour prendre des résolutions pour le futur", a-t-elle ajouté.

KS/ESF