’’L’Afrique doit exporter des alternatives idéologiques’’ (expert)
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SECURITE

’’L’Afrique doit exporter des alternatives idéologiques’’ (expert)

Dakar, 28 mars (APS) - Le directeur de Timbuktu institute Dr Bakary Sambe, à appelé mercredi, le continent africain à ’’exporter des alternatives’’ idéologiques dans ce ’’monde de crise’’.

’’Nous devons faire de sorte que dans ce monde de crise, l’Afrique ne soit pas un continent consommateur d’idéologies, mais un continent qui pourrait exporter des alternatives’’, a-t-il notamment indiqué.

Il s’exprimait lors du séminaire sous régional sur ’’l’espace religieux sahélien face aux mutations géopolitiques’’ organisé à la Fondation Konrad Adenauer, en présence des experts du Mali, du Niger et du député Allemand Stefan Kaufmann.

’’Nous en avons les ressorts, nous en avons les ressources culturelles, symboliques et je pense qu’en s’appuyant sur cela, nous pourront même aider le monde musulman à régler une partie de sa crise’’, poursuit-il.

’’Avec la crise qui sévit au Mali et qui a eu des conséquences aussi bien en Niger qu’au Burkina Faso, le fait religieux est redevenu un centre de toutes les préoccupations’’, a-t-il dit.

A l’en croire, ’’la logique d’influence a supplanté la logique de puissance’’, ajoutant que ’’de plus en plus, les modèles religieux que nous avons sont concurrencés, voire combattus par le biais d’autres idéologies venant d’autres pays qui participent à la déstructuration de la société’’.

M. Sambe à souligné qu’ ‘’il faudra absolument que l’on évite, que notre continent redevienne un terrain de jeu d’influence tel que cela a été le cas pendant la guerre froide où nos pays étaient de simple instruments diplomatiques’’.

’’Nous devons en ce moment de l’histoire très critique pour nos pays, voir dans quelle mesure nous pouvons anticiper, faire de la prospective, et positionner nos discours, parce que le monde aujourd’hui est devenu un monde libéralisé où circulent les offres politiques, sociologiques, idéologiques religieuse’’.

’’Et dans ce monde là, si notre offre de religion de paix, notre offre de modèle de cohésion sociale n’est pas correctement positionné, nos enfants vont consommer d’autres offres et cela peut être facteur de déstabilisation et facteur de destructuration de notre société et menacerait notre cohésion sociale’’, explique t-il.

Selon il ’’appartient à nos Etats de prendre l’entière responsabilité d’anticiper sur ces questions là en repensant le système éducatif, en veillant à ce que nous enseignons à nos enfants soit exactement ce que nous voulons enseigner à nos enfants en dehors de toutes les influences venues d’ailleurs avec des pays avec lesquels nous ne partageons pas les mêmes agendas’’.

’’Il est important de réinventer notre modèle éducatif en ne rejetant aucun de nos héritages qu’ils soient négro africain, arabo- islamique et francophone afin que nous puissions aller vers l’école sénégalaise’’, a dit Bakary Samb.

NLC/OID