Au marché HLM, ‘’brodés’’ et ‘’chantômes’’ n’attirent pas encore la clientèle
APS
SENEGAL-SOCIETE

Au marché HLM, ‘’brodés’’ et ‘’chantômes’’ n’attirent pas encore la clientèle


Dakar, 6 juin (APS) - Le marché HLM de Dakar ne vit pas encore au rythme de la traditionnelle ambiance marquant souvent les préparatifs de la fête musulmane de la Korité ou Aïd el Fitr, qui met fin au mois de Ramadan, a constaté un reporter de l’APS.


Au marché HLM de Dakar, le visiteur n’a pas encore besoin de jouer des coudes pour découvrir ou se payer de nouveaux articles proposés par les commerçants et autres vendeurs.


Et les tissus brodés, en coton ou +chantôme+, présentés comme étant à la mode à cette période de préparatifs de la Korité ne semblent pas encore emballés la gente féminine au regard du rythme de leur cession.


‘’Les articles mis en avant cette année en cette période fête sont les tissus brodés, en coton et les tissus +chantôme+. Ces tissus vendus à des prix abordables sont adaptés à la chaleur qui s’apprête à s’installer à Dakar’’, explique un vendeur trouvé debout dans sa boutique attendant certainement l’arrivée de clients.


‘’Les tissus à la mode en cette période de fête sont les +brodés simples+, les +brodés coton+. Les rares clients que nous recevons préfèrent le style simplifié des tissus brodés dont les prix varient entre 3000 francs et 6000 francs’’, fait savoir Hamidou Ly, un autre vendeur établi dans ce marché de la capitale.


‘’Certaines femmes portent leurs choix sur les tissus brodés en coton, et le voile importé de la Suisses. D’autres par contre continuent à préférer le +bazin+, malgré la période de la chaleur qui s’annonce’’, souligne à son tour Adja Fatou Gaye, couturière ayant ses ateliers dans un centre commercial du marché.


La mine radieuse affichée par cette couturière cache mal pourtant la relative inquiétude de ses collègues du marché HLM. 


‘’Nous n’avons pas encore reçu beaucoup de commandes cette année. Certains parmi nous ferment leurs ateliers avant le crépuscule, alors qu’à cette période des années passées, tout le monde était obligé de passer des nuits blanches pour satisfaire tous les clients’’, déplore Nar Fall.


Fall est le délégué des couturiers établis au marché HLM de Dakar. Il regrette le manque d’intérêts des Sénégalais en général pour cette fête qu’il constate d’année en année.


‘’La plupart des couturiers travaillant au marché compensent ce désintérêt des Sénégalais par les commandes qu’ils reçoivent des ressortissants de la sous-région attirés par la bonne réputation des couturiers du Sénégal’’, dit-il.


‘’La cherté de la vie a contraint beaucoup de Sénégalais à renoncer à certaines dépenses y compris celles destinées aux tenues et habillements pour la fête ’’, anaylse El Hadji Diène Cissé.

Le sexagénaire venu de Kaolack pour payer des tissus et autres articles à des membres de sa famille conseille ainsi aux commerçants de diminuer davantage les pris pour inciter les chefs de famille à acheter leurs produits.

RND/AKS/ASG