Un syndicaliste réclame la création d’une assurance chômage pour les travailleurs dépossédés
APS
SENEGAL-TRAVAIL

Un syndicaliste réclame la création d’une assurance chômage pour les travailleurs dépossédés

Dakar, 30 avr (APS) – Pape Biram Diallo, militant de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), réclame la création d’une branche assurance chômage pour les travailleurs qui ont perdu leur emploi à cause de la pandémie de Covid-19.
 
‘’Les travailleurs qui ont perdu leur emploi à cause de la crise sanitaire doivent être assistés à l’aide d’une branche assurance chômage’’, a proposé M. Diallo dans un entretien avec l’APS en prélude à la fête internationale du travail à célébrer samedi.

Cette assurance devrait permettre d’assister ‘’temporairement’’ les travailleurs dépossédés de leur emploi, a expliqué ce syndicaliste, chef du département chargé du dialogue social à l’UNSAS.

Au Sénégal, de nombreux travailleurs ont perdu leur emploi à cause des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, a-t-il dit, soulignant que les acteurs du secteur informel en sont les principales victimes.
 
‘’C’est un secteur laissé à lui-même. Ses travailleurs ne sont pas protégés par le droit du travail. Ils ne bénéficient pas d’une protection sociale. Ils ne bénéficient ni d’un plan retraite ni d’une assurance maladie, encore moins de prestations familiales’’, a rappelé Pape Biram Diallo.
 
L’UNSAS a proposé la création d’une assurance chômage garantie par le code de sécurité sociale, selon M. Diallo.
 
Il dit avoir contribué à une étude commanditée par le Bureau international du travail sur la création d’une telle assurance. ‘’Cette étude a été freinée par le patronat, qui a estimé qu’il ne faut pas, en raison de la situation économique actuelle, envisager d’aller vers la mise en place d’une branche assurance chômage’’, a révélé M. Diallo.
 
Pourtant, ‘’rien ne s’oppose à ce que l’Etat puisse créer cette branche pour venir en aide aux travailleurs qui sont au chômage à cause de la crise sanitaire’’, a-t-il argué.
 
L’assurance chômage devrait servir de protection sociale aux travailleurs qui ont perdu leur emploi jusqu’à ce qu’ils retrouvent un emploi ou changent de secteur d’activité, selon le militant de l’UNSAS.
 
Il propose qu’une formation-reconversion soit dispensée aux travailleurs s’étant retrouvés au chômage, afin de les orienter vers des secteurs de leur choix, au cas où l’assurance chômage ne pourrait pas voir le jour.

AT/ESF/ASG