Thiès : Talla Sylla loue les ‘’résultats palpables’’ de l’opération ‘’Wagnou daara’’
APS
SENEGAL-SANTE-SOCIAL

Thiès : Talla Sylla loue les ‘’résultats palpables’’ de l’opération ‘’Wagnou daara’’

Thiès, 21 avr (APS) - Le maire de Thiès Talla Sylla a salué mardi les ’’résultats palpables’’ de l’opération ‘’Wagnou daara’’, pilotée par la municipalité, pour offrir chaque jour des repas à 10.000 talibés de la capitale du rail, en ces temps de pandémie du Covid-19.
 
’’Au terme de la première semaine de mise en œuvre de l’opération Wagnou daara, nous devons véritablement nous féliciter de ce qui a été fait’’, a dit Talla Sylla.
 
Il rencontrait la presse dans le hall de l’hôtel de ville de Thiès, pour faire le point de cette initiative exécutée par une plateforme d’acteurs autour maire.
 
L’édile de Thiès a remercié toutes les composantes de cette instance pour avoir contribué à des ‘’résultats palpables sur le terrain’’.
 
Il s’agit des ‘’yaayi daara’’ (marraines d’écoles coraniques), de délégués de quartiers, chefs religieux, bajenu gox (marraines de quartiers), d’étudiants, d’ASC, d’éclaireurs ainsi que d’inspecteurs de l’éducation, entre autres acteurs communautaires qui prennent part à cette opération.
 
Après un test le mardi 14 avril qui a ciblé 2.000 talibés, la plateforme a élargi, le lendemain, la cible à 6.000. ‘’Depuis le jeudi 16 avril, chaque jour, nous cuisinons pour 10.000 talibés’’, a dit Talla Sylla.
 
’’Ce qui nous impose une dépense quotidienne de 3.887.500 francs CFA’’, a noté le maire. Soit environ 400 francs par talibé et par jour. 
 
Dans l’arrière-cour de l’hôtel de ville, quarante à soixante personnes s’affairent chaque jour autour de marmites. Au nombre de 80 marmites ce mardi, ce chiffre croît constamment, avec les nouveaux bénéficiaires qui s’ajoutent à la liste, selon Adja Arame Seck, présidente du réseau des ‘’Yaayi daara’’ pour la protection de l’enfance.
 
Les repas sont distribués par des véhicules qui effectuent des navettes, à partir de 13 heures, aux 419 daaras recensés à travers la ville et répartis entre 12 zones. 
 
L’opération Wagnou daara vise à aider les talibés à se confiner dans leur lieu d’apprentissage, et à leur épargner la mendicité, a dit Talla Sylla.  
 
Pour lui, c’est un moyen de les ’’sécuriser’’ en même temps que toute la société. 
 
Cette ‘’cible très vulnérable et très mobile’’ peut constituer un vecteur de propagation du virus au moment où l’on parle de transmission communautaire, a-t-il relevé.
 
Le cas de Ziguinchor où des talibés ont récemment été testés positifs au covid-19, leur donne ’’raison’’ quant à la justesse de leur option, estime le maire.
 
Il a précisé toutefois que cette aide n’encourage pas une certaine ‘’mafia qui n’a rien à voir avec la religion ni l’apprentissage du Coran’’. Tous les daaras dont des talibés sont retrouvés par la suite dans les rues, sont retirés de la liste des bénéficiaires, a-t-il précisé. 
 
En collaboration avec les autorités administratives et les forces de sécurité, un travail d’identification des faux-maîtres coraniques qui exploitent ces enfants est en cours, selon lui. 
 
Une opération conjointe a permis hier (lundi) de ’’mettre hors d’état de nuire deux faux +serigne daara+ (maîtres coraniques) à Mbour 3 et à Sud Stade’’, a-t-il dit, assurant qu’ils vont ‘’poursuivre dans cette direction’’.
 
Le mois de Ramadan qui s’annonce va ‘’imposer quelques modifications’’ dans la conduite de Wagnou daara, en raison de sa spécificité. Cette perspective fera l’objet de concertations avec les différents acteurs de l’opération.
 
Dans un contexte de rareté des ressources, avec le ralentissement de l’activité économique, le maire en appelle au soutien de l’Etat et des bonnes volontés. 
 
La conseillère municipale Seynabou Ndiéguène a émis, sur la même lancée, le souhait de voir l’initiative étendue à toutes les couches vulnérables qui en ont besoin. 
 

ADI/OID