Tambacounda : une association féminine appuie des familles  démunies
APS
SENEGAL-ISLAM-SOCIAL

Tambacounda : une association féminine appuie des familles démunies

Tambacounda, 25 juin (APS) - Une association féminine dénommée Diam’iyatou Taawoune wa khayriate (Entraide et bienfaisance) a apporté, samedi un appui financier à des familles démunies de la commune de Tambacounda, en collaboration avec la Coordination des musulmans de Tambacounda (CMT), a constaté l’APS.
 
Mise sur pied en janvier, par des élèves et des étudiantes dont certaines sont à l’étranger, l’association Taawoune wa khayriate (Entraide et bienfaisance), a remis des enveloppes à six familles ciblées dans les quartiers de Gourel, Camp Navétane Dépôt et Pont.
 
"Notre but c’est d’aider les personnes démunies et s’entraider pour mieux connaître notre religion", a relevé la secrétaire générale de l’association Khadidia Nama Cissokho.
 
Elle a ajouté que la structure qui s’active dans la prédication islamique et le social, promeut entre autres, le port du voile. En plus des gestes de solidarité, l’association qui compte s’ouvrir à toutes les couches de la société, organise des conférences dans les quartiers, a-t-elle dit.
 
"Tout début est difficile", a relevé Abdallah Diop, coordonnateur de la Coordination des musulmans de Tambacounda, démembrement de la Coordination des musulmans du Sénégal, qui a été contactée par l’association pour travailler en partenariat. 
 
Il a relevé que les enveloppes remises aux familles ciblées sont symboliques, en raison des "moyens limités" de l’association qui n’est qu’à ses débuts, et qui a compté sur les seules cotisations de ses membres.
 
Toujours est-il que l’appui a été bien accueilli par les bénéficiaires à la veille de la fête de l’Aïd, marquant la fin du mois de Ramadan. 
 
L’association envisage si sa situation financière le permet avec l’appui de bonnes volontés, d’acheter des denrées alimentaires, des articles vestimentaires entre autres à distribuer à des familles démunies, a dit M. Diop. 
 
Certaines institutions comme la prison, pourraient être ciblées à l’avenir, a indiqué Fatimata Zahra Wagué, membre de Taawoune wa khayriate.

ADI/ASB