Tambacounda : des volontaires de la Croix-Rouge capacités sur la prise en charge des migrants rapatriés
APS
SENEGAL-MIGRATIONS-ASSISTANCE

Tambacounda : des volontaires de la Croix-Rouge capacités sur la prise en charge des migrants rapatriés

Tambacounda, 18 août (APS) - Vingt-cinq volontaires des comités départementaux de la Croix-Rouge de Tambacounda et Goudiry ont démarré jeudi une session de renforcement de capacités sur les mécanismes d’assistance et de réinsertion sociale des migrants rapatriés de la Libye, indique un communiqué de cette structure transmis à l’APS.
 

La formation qui se déroule sur trois jours au centre de formation en santé dans la commune de Tambacounda (Est) s’inscrit dans un projet d’assistance et de réinsertion sociale en faveur de 350 migrants sénégalais retournés de la Libye.

Elle a reçu un appui financier de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), à travers son Fonds de réponse d’urgence aux catastrophes (DREF). Cette enveloppe vise, notamment les régions de Dakar, Tambacounda, Kolda et Sédhiou, principales zones de départ de migrants.
 
Cette initiative vise à "contribuer à la mise en œuvre du plan national de réponse du gouvernement du Sénégal pour faire face à la migration irrégulière des Sénégalais ou Sénégalaises", explique Sounkaly Djikiné, président du comité départemental de la Croix-Rouge de Tambacounda, rapporte la même source.
 
Il a exhorté les volontaires de la région de Tambacounda pour qui cet atelier est "un plus", à s’approprier les mécanismes d’intervention, d’accueil, d’appui psychosocial des migrants retournés de la Libye en respect des principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.
 
Les participants seront outillés sur la connaissance du rétablissement des liens familiaux, ses outils de recherche, ses principes de base, et sur les techniques de communication de crise, de soutien psychosocial et de gestion du stress.
 
Pour Daïsher Kuété Ayamam, membre de l’équipe régionale de réponse aux catastrophes de la FICR "les volontaires sélectionnés doivent renforcer les acquis de la Société nationale qui dispose d’une expérience solide dans la gestion des personnes déplacées dans des situations d’urgence". Il a évoqué à ce propos les cas de la crise post-électorale de la Gambie en janvier 2017 et du conflit sénégalo-mauritanien en 1989  
 
L’atelier de Tambacounda fait partie d’une série de quatre sessions de formation que la Croix-Rouge sénégalaise compte organiser à Thiès et Sangalkame, à l’intention des volontaires, des présidents et secrétaires généraux des comités départementaux des quatre régions ciblées par le projet.
 
Après ces formations, la Société nationale développera des stratégies de réponse d’urgence, par la mise en œuvre d’un plan d’action opérationnel au profit de 350 retournés sénégalais de la Libye.

"Elle mènera des activités d’identification des risques de vulnérabilité des migrants afin d’apporter une réponse efficace à leurs besoins selon les limites de ses moyens, en collaboration avec les pouvoirs publics, l’Organisation internationale pour la migration et les Sociétés nationales partenaires", poursuit le texte.
 
 
 

ADI/PON