Service de l’eau : des usagers majoritairement satisfaits à Thiès (SOS Consommateurs)
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE-APPROVISIONNEMENT

Service de l’eau : des usagers majoritairement satisfaits à Thiès (SOS Consommateurs)

Thiès, 29 mai (APS) - Les usagers de la Sen’Eau à Thiès sont très majoritairement satisfaits des services de la société de gestion de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine du pays, soutient Ciré Balley Diallo, chef de l’antenne régionale de SOS Consommateurs.

"Même s’il reste (des choses) à faire, on peut dire que (la préoccupation des usagers) est à 75% prise en charge", a noté le responsable régional de SOS Consommateurs, sans donner de précision sur l’origine de ces données ni la manière dont elles ont été collectées.
 
Il s’adressait à des journalistes, vendredi, au terme d’une séance d’échanges entre les responsables régionaux de Sen’Eau, des représentants d’usagers de Thiès et d’associations consuméristes.
 
Soulignant que la principale préoccupation des abonnés est d’avoir "de l’eau en quantité et en qualité et à moindre coût", il a relevé que cette satisfaction reste "l’essentiel’’ de la mission de SOS consommateurs. 
 
La direction territoriale de Sen’Eau, qui recevait un collectif des quartiers de Takhikao, HLM Diop Noiraud et Kawsara Fall, venu la remercier de la résolution "diligente" d’une coupure d’eau dans leurs quartiers à la veille de la Korité, en avait profité pour échanger avec sa clientèle.
 
La rencontre a été élargie aux représentants d’autres quartiers de Thiès, comme Cité Senghor, Mbour 2, Mbour 4, Sampathé. Une "innovation" saluée et encouragée par SOS consommateurs, car de nature à leur "faciliter la tâche", selon M. Diallo. 
 
SOS consommateurs, a-t-il dit, privilégie une démarche de dialogue direct avec le chef de service pour la satisfaction des consommateurs, en lieu et place des marches de protestation et sit-in.
 
"Si nous avons un minimum, il faut savoir (le) préserver et se battre sous une autre forme pour avoir d’autres acquis", a dit M. Diallo, indiquant avoir récemment échangé avec le chef de service sur les griefs répertoriés auprès des usagers. 
 
Les réclamations des abonnés transmises à la direction, avaient trait à la cherté et à la fiabilité des factures, ainsi qu’au manque d’eau, a-t-il rapporté. La société avait réagi aussitôt en envoyant des citernes d’eau aux quartiers déficitaires.
 
Concernant la cherté des factures, le directeur territorial de Sen’Eau Toumboulou Cissé a conseillé aux usagers de vérifier leur propre réseau, afin de détecter d’éventuelles fuites d’eau, ou de demander un étalonnage de leur compteur par la Sen’Eau, pour vérifier sa fiabilité.
 
Tout en disant "croire pour le moment" à la perspective d’une résolution définitive à la question de la fourniture d’eau à Thiès, d’ici ’’quelques mois’’, M. Diallo a invité les usagers à économiser l’eau, attirant leur attention sur la "crise de l’eau potable qui guette le monde".
 
Le directeur territorial espère pouvoir satisfaire définitivement la demande de la ville de Thiès, grâce au raccordement dans quelques mois à KMS 3, la dernière usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr, a dit M. Cissé. 
 
Malgré son alimentation à partir du Lac de Guiers et de Keur Momar Sarr, ajoutée à ses 11 forages, la capitale du rail reste déficitaire par rapport à sa consommation mensuelle de 500 m3 d’eau.
 
Aux habitants de Mbour 4, dont le représentant s’était plaint de problèmes d’eau, les poussant à recourir aux puits, il a suggéré de formuler une demande collective, pour bénéficier d’une extension sociale. M. Cissé a aussi évoqué le blocage que constitue le litige foncier dont souffre cette partie de la ville.
 
Certains participants, de Sampathé, Cité Senghor, etc. ont saisi l’occasion, pour demander à la société de s’attaquer à la qualité de l’eau, après le rétablissement du service continu. 
 
M. Cissé a donné des assurances quant au caractère inoffensif de cette eau qui, selon lui, fait l’objet d’un contrôle régulier.  
 
Selon lui, les dépôts au fond des récipients d’eau signalés dans certaines zones, sont dus à la teneur de l’eau en calcaire et en fer.
 

ADI/BK