Saint-Louis : Remise des clés d’unités mobiles d’habitation aux victimes de l’érosion côtière
APS
SENEGAL-SOCIAL

Saint-Louis : Remise des clés d’unités mobiles d’habitation aux victimes de l’érosion côtière

Saint-Louis, 9 sept (APS) - Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye, a remis, lundi, les clés d’unités mobiles d’habitation à 578 familles de Saint-Louis (nord), victimes de l’érosion côtière, a constaté l’APS.
 
Les familles bénéficiaires sont recasées sur un site de relogement provisoire situé au quartier Diougop, dans la zone de Ngallèle, à Saint-Louis.
 
La cérémonie de remise des clés et kids s’est déroulée en présence du maire de la ville de Saint-Louis, Mansour Faye, de l’adjoint au gouverneur en charge du développement, Khadim Hann, du préfet, Mariama Traoré, du directeur général de l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall, des autorités administratives et coutumières.
 
"Un jalon important vient d’être posé, par l’Etat du Sénégal, avec l’appui de ses partenaires, pour soulager les populations victimes de l’avancée de la mer au niveau des différents quartiers de Guet Ndar, Goxu Mbathie et Santhiaba", a salué Oumar Guèye.
 
Selon lui, le gouvernement, sur instruction du président Macky Sall, a mis en place le Projet de relèvement d’urgence et de résilience (SERRP) pour la ville de Saint-Louis, avec un financement de 16 milliard de francs CFA, destiné à améliorer les conditions de vie des populations, surtout celles déplacées de la Langue de Barbarie
 
Le ministre a ajouté que ce projet a permis de relever les défis, avec l’installation de 578 familles dans le site de Diougop, situé vers Ngallèle.
 
Il a par ailleurs assuré que d’ici peu de temps, "les populations déplacées à Diougop, verront leurs maisons construites sur cette zone qui s’étend sur 14 hectares, afin de leur donner un cadre vie agréable et adéquat, doté de toutes les infrastructures de base".
 
De son coté, Mansour Faye, ministre du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, est revenu sur les difficultés auxquelles les populations étaient confrontées et qui aujourd’hui, "se conjuguent au passé". 
 
L’implication du président Macky Sall, avec l’appui de la Banque mondiale et du président français, Emmanuel Macron, a permis aux populations déplacées de Khar Yallah, cité Gazelle, de "retrouver le sourire pour vivre dignement dans cette zone de Diougop qui dispose d’eau et d’électricité", a dit M. Faye.

BD/ASB/OID