AIBD : Une délégation de LAS en tournée auprès des autorités administratives et locales autour de l’aéroport
APS
SENEGAL-AEROPORT-RSE

AIBD : Une délégation de LAS en tournée auprès des autorités administratives et locales autour de l’aéroport

Thiès, 25 mai (APS) - Une délégation conduite par le directeur général de la société Limak-AIBD-Suma (LAS) en charge de la gestion de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), Xavier Mary, a été reçue vendredi à Thiès par le gouverneur de la région Amadou Sy, a constaté l’APS.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée que M. Mary a entamée auprès des autorités administratives et locales ainsi que des populations environnantes de l’infrastructure aéroportuaire, précise un communiqué remis à la presse.
 
Dans l’agenda de cette tournée inscrite dans la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), il est prévu, après l’entretien avec le commandement territorial, une série de rencontres avec les collectivités locales de Keur-Moussa et de Diass, ‘’dans les prochains jours’’.

LAS, société anonyme sénégalaise créée en mai 2017, assure la gestion de l’AIBD. Elle est détenue à 34% par l’Etat du Sénégal à travers la société AIBD.SA et par deux sociétés turques Limak et Suma détenant chacune 33%.

La délégation comprenant des responsables en charge de l’environnement et de la sûreté a échangé avec le gouverneur, entre autres, sur la sécurisation du domaine aéroportuaire qui ‘’tient à cœur’’ aussi bien LAS que les autorités administratives régionales, a indiqué à la presse le gouverneur Amadou Sy, au terme de l’entretien.

Personne ne détient à ce jour de terrain sur le domaine de l’aéroport, a assuré M. Sy, ajoutant que ‘’toute la spéculation se passe autour de l’aéroport’’. Des mesures sont en train d’être prises pour éviter la spéculation foncière dans les alentours de l’installation. ‘’Il n’est pas question (…) que, dans quelques années, on connaisse les mêmes maux qu’à Dakar’’, d’où l’aéroport a été délocalisé vers Diass, dans la région de Thiès, a-t-il dit.

Il a indiqué en avoir parlé aux collectivités locales riveraines, et a dit poursuivre la sensibilisation pour le respect des procédures d’acquisition d’une parcelle. ‘’On ne peut pas accepter que les populations qui habitaient là-bas soit déplacées pour que d’autres viennent s’y installer’’. Les habitants du site de l’aéroport ont été relogés dans une superficie de 304 mètres carrés de forêt déclassée à cette fin.

Dans le cadre de la RSE, LAS compte axer son action sur l’emploi, l’environnement et d’autres domaines intéressant les populations environnantes, a annoncé M. Mary, expliquant que les échanges avec les villages voisins permettront de préciser ce ‘’balbutiement de RSE’’ de LAS.

Soulignant la nécessité de ‘’travailler’’ avec les habitants trouvés dans la zone, afin d’assurer la ‘’durabilité’’ de l’installation, il a assuré que la société veillera à ce que les habitants des alentours soient les ‘’premiers avertis’’ dès qu’il y aura une offre d’emploi’’.

D’ici la fin de l’année, un programme de formation aux métiers de l’aéroport est envisagé, avec l’appui d’AIBD, avec des diplômes universitaires à la clef, en vue de valoriser les compétences du voisinage de l’aéroport. Aujourd’hui, l’AIBD compte environ 3.000 agents, dont ‘’un peu moins de 700 personnes’’ à LAS, qui pourrait recruter en fonction de la croissance de l’aéroport et de ses besoins, a-t-il dit.

ADI/ASG/OID