Thiès : Rassemblement de Aar Linu Bokk, vendredi, contre la hausse du coût de l’électricité
APS
SENEGAL-ENERGIE-SOCIAL

Thiès : Rassemblement de Aar Linu Bokk, vendredi, contre la hausse du coût de l’électricité

Thiès, 18 déc (APS) - La section thiéssoise de la Plateforme Aar Linu Bokk tiendra un rassemblement pacifique vendredi devant l’agence de la Senelec de la cité du rail, pour protester contre la hausse du prix de l’électricité et l’arrestation de personnes qui manifestaient contre cette décision, a annoncé mercredi son coordonnateur Saliou Ndiaye
 
’’Nous appelons à un grand rassemblement, les forces syndicales, les partis politiques, les mouvements de masse l’association des tailleurs, les acteurs des PME et PMI, les premières cibles de cette hausse’’, a dit Saliou Ndiaye. 
 
La rencontre est prévue à partir de 16 heures dans le jardin public faisant face à l’agence de la Senelec, a précisé le coordonnateur de Aar Linu Bokk Thiès, qui rencontrait la presse à la place Mamadou Dia. Il était en compagnie d’autres membres de la plateforme.
 
Saliou Ndiaye a rappelé qu’un communiqué avait annoncé que le coût de l’électricité allait ‘’baisser drastiquement en 2020’’. ‘’Arrivé en fin 2019, il augmente à 10 et 6%’’ et un autre communiqué ’’revient annoncer une nouvelle baisse’’, déplore-t-il, estimant que ’’ce n’est pas sérieux’’ de la part de l’Etat.
 
’’Un gouvernement doit apprendre à dire la vérité à ses populations’’, a dit M. Ndiaye. 
 
Pour lui, l’effectivité ou non de l’augmentation des factures d’électricité dépendra du niveau de la ‘’pression populaire’’ que les Sénégalais vont exercer sur le gouvernement. 
 
La section Aar Linu Bokk de Thiès dit croire que le rassemblement sera autorisé, puisqu’elle s’est conformée à la loi, en déposant une lettre d’information auprès de l’autorité. Ses mandataires ont aussi été entendus par la police. 
 
Les organisateurs disent espérer que le préfet, de son côté, se conformera également à la constitution.
 
Le point de presse des leaders de la plateforme, prévu initialement au jardin public faisant face à la Senelec, a été interdit par des éléments de la police, trouvés sur les lieux. Ce que le coordonnateur décrit comme une ‘’violation’’ de leurs droits.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

ADI/OID