Le ministre de la Jeunesse visite un camp de reconstruction de 100 maisons à Kahène
APS
SENEGAL-SOCIAL-CONSTRUCTION

Le ministre de la Jeunesse visite un camp de reconstruction de 100 maisons à Kahène

Kahène, 25 fév (APS) - Le ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du Volontariat Pape Gorgui Ndong a visité samedi un chantier de reconstruction devant toucher 100 maisons parmi celles détruites par des inondations au mois d’août dernier dans la commune de Kahène dans le département de Koumpentoum, a constaté l’APS.
 

Encadrés par le génie militaire et l’intendance des armées, quelque 135 volontaires issus de diverses parties du pays se sont mobilisés depuis dimanche pour la reconstruction de 100 maisons en dur, dans la commune de Kahène (60km de Koumpentoum), où des pluies diluviennes avaient ébranlé dans la nuit du 26 au 27 août 2017 des cases en argile.

M. Ndong, à la tête d’une délégation composée de membres de son département, à laquelle s’est jointe la délégation régionale amenée par le gouverneur Bouya Amar, s’est rendu auprès de plusieurs équipes s’occupant de confection de briques, de construction, avant de visiter une des deux maisons témoins presque achevées.

Il s’agit de bâtiments en toits de tôle, composés de deux chambres plus véranda.

Prévu pour 17 jours, soit du 18 février au 6 mars, le camp compte six équipes de volontaires, réparties entre les trois quartiers de la commune, et s’activant dans la maçonnerie, les fouillis et la charpenterie.

Le coût du chantier est estimé à ‘’100 à 150 millions’’, représentant l’enveloppe qui était prévue pour l’édition 2017 des Vacances citoyennes qui n’a pas eu lieu, a expliqué le ministre de la Jeunesse.

Face à la crainte du responsable du génie militaire, l’adjudant Abdoulaye Guéye Sembène de ne pas pouvoir terminer les travaux avec les effectifs actuels, le ministre de la Jeunesse a assuré qu’il étudiera avec son cabinet les voies et moyens d’accélérer la reconstruction tout en restant dans les délais.

Pape Gorgui Ndong a annoncé que le camp s’occupera aussi d’éducation et de santé, notamment à travers une journée médicale gratuite lors de la réception des maisons reconstruites.

La mosquée de la commune sera aussi appuyée, a-t-il assuré.

Mamady Thiam, maire de cette commune située à 7 km de la Gambie, s’est dit soulagé et ‘’fier’’ du gouvernement, pour ce geste dont l’annonce avait été décrite, selon lui, comme une ’’chimère’’ par beaucoup de gens.

Le président du conseil départemental de Koumpentoum Omar Sy, a souhaité que cette action de solidarité soit élargie aux autres localités sinistrées lors des inondations d’août.

Vingt des 45 villages et hameaux de la commune étaient touchés par cette catastrophe qui avait fait s’écrouler près de 200 cases en banco, emporté des animaux et des vivres.

Le président du conseil communal de la jeunesse Déthié Diouf a quant à lui, soumis au ministre de la Jeunesse, d’autres doléances ayant trait à la réalisation d’une ferme agricole, d’une salle informatique, d’un foyer de jeunes et d’un stade municipal.

Il n’a pas manqué d’évoquer les questions d’emploi et de financement des projets des jeunes de Kahène.

Saluant l’esprit volontariste qui anime les membres de ce camp, et qui traduit, à ses yeux, l’émergence d’une nouvelle dynamique de citoyenneté, chez une jeunesse généreuse prête à servir son pays, le ministre a saisi l’occasion pour déclarer Kahène ‘’Commune citoyenne numéro un’’.

Ce titre de première place fera l’objet d’une compétition et la commune gagnante sera récompensée à la fin de l’année par le chef de l’Etat, a-t-il expliqué.

ADI/OID