Le gouvernement veut repenser l’habitat rural pour sa modernisation (ministre)
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le gouvernement veut repenser l’habitat rural pour sa modernisation (ministre)

Dakar, 29 mars (APS) - Le gouvernement veut repenser et réorganiser l’habitat rural en vue de sa modernisation, a déclaré, lundi, à Dakar, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow.

Le gouvernement réfléchit à la manière de "repenser l’habitat rural, comment réorganiser l’habitat rural, dans le cadre de la politique d’habitat, en plus du programme des 100.000 logements en cours au Sénégal", a-t-il indiqué lors de son audition par visioconférence par le Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT).
 
Il intervenait à l’occasion de la première session ordinaire de l’année 2021 du Haut Conseil des Collectivités territoriales, sur le thème : "Collectivités territoriales et promotion de l’habitat social".
 
Selon le ministre de l’Urbanisme, cette perspective s’inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement de décentraliser sa politique d’habitat dans les régions de l’intérieur du Sénégal.
 
Sur instruction du président de la République, le gouvernement travaille à réaliser, "d’ici fin décembre 2021", au moins 20.000 logements dans le cadre du "programme des 100.000 logements" mis en œuvre par le gouvernement, a indiqué le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique.
 
Abdoulaye Saydou Sow a insisté, lors de ses échanges avec les conseillers territoriaux, sur la bonne gouvernance en matière foncière, dans le but de préserver les intérêts des populations.
 
"Si on ne met pas de l’ordre dans la gouvernance foncière, on va mettre nos générations futures en difficulté. Et pour éviter cela, nous invitons les Collectivités territoriales à nous accompagner en ce sens", a-t-il dit.
 
Selon Abdoulaye Saydou Sow, le Sénégal fait partie des pays en Afrique "les plus avancés" en matière d’urbanisation. 
 
Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a en outre salué l’expertise des conseillers territoriaux à qui il a réitéré ses remerciements et respects.
 
Selon sa présidente Aminata Mbengue Ndiaye, le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), à travers sa première session ordinaire de l’année 2021, a retenu de mener une réflexion inclusive en organisant une série de panels et de rencontres.
 
Le HCCT compte par ce biais recueillir "d’importantes informations en vue de mieux motiver ses avis et recommandations" destinés au chef de l’Etat Macky Sall.
 
"Le secteur du bâtiment et de l’habitat est très spécifique avec des problématiques complexe et variées", a-t-elle expliqué.

SG/BK/ASG