’La CNTS-FC
APS
SENEGAL-SOCIAL-ASSURANCES

’La CNTS-FC "n’a jamais bénéficié de financements occultes", assure son SG

Louga, 3 mars (APS) - Les subventions publiques reçues par la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal, forces du changement (CNTS/FC) relève de l’ordre normal des choses, a soutenu vendredi à Louga son secrétaire général, Cheikh Diop, selon lequel sa centrale n’a en revanche "jamais bénéficié de financements occultes".
 
"L’Etat a eu à fiancer des centrales syndicales comme il le fait pour la presse et l’envisage pour les partis politiques", un état de fait normal selon lui dans tout processus démocratique.
 
Cheikh Diop effectuait une visite dans la capitale du Ndiambour où il battait campagne pour les élections de représentativité syndicale, prévues 26 avril et le 11 mai pour les syndicats d’enseignants.
 
La CNTS-FC, arrivée 4e à l’issue des élections de représentativité de 2011, faisait à ce titre partie des structures syndicales devant bénéficier d’une subvention publique, en raison de "son poids électoral, fruit de plusieurs années de labeur", a fait valoir son SG.
 
Il affirme qu’en 2008, une enveloppe de 600 millions de francs CFA destinée aux syndicats, a été bloquée en attendant la définition d’une "clé de répartition transparente" à l’issue de ces élections.
 
Selon Cheikh Diop, la CNTS-FC compte jouer de son influence pour gagner ces consultations électorales en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs "comme elle l’a d’ailleurs commencé avec succès dans plusieurs entreprises". 
 
Il a cité Transrail, société de transport ferroviaire dont l’activité a été relancée avec l’implication de syndicats affiliés à la CNTS-FC, faisant part de sa volonté de contribuer à l’établissement d’une liste se réclamant des "forces sociales" lors des prochaines législatives, le 30 juillet prochain.

AMD/BK/ASG