Ouverture de la 5ème assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social
APS
SENEGAL-SOCIAL-DIALOGUE

Ouverture de la 5ème assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social



Saly-Portudal (Mbour), 26 sept (APS) – La cinquième assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social (HCDS) s’est ouverte lundi à Saly-Portudal (Mbour), sous la présidence de sa présidente, Innocence Ntap Ndiaye.


Cette assemblée plénière se tient huit mois après la dernière qui avait été mise à profit pour renforcer les capacités des membres de de l’institution afin de s’approprier ‘’le référentiel unique des politiques publiques’’ que constitue le Plan Sénégal émergent (PSE), a rappelé Innocence Ntap Ndiaye.


’’Après une formation en dialogue social et en négociation collective, les membres du HCDS auront l’opportunité de contribuer à une bonne mise en œuvre de la politique de développement du secteur de l’éducation et de formation, en faisant jouer l’institution sa mission de prévention et de facilitation des conflits’’, a-t-elle expliqué.


Prenant également part aux concertations partenariales pour la pacification de l’année scolaire 2016-2017, la présidente du (HCDS) a signalé que le secteur de l’éducation a occupé une place de choix dans les activités menées par son institution depuis sa création.


’’C’est par le renforcement des capacités des acteurs sociaux en matière de prévention, de gestion et de résolution des conflits mais surtout par la mise en place de mécanismes adaptés de dialogue social dans les différents secteurs qu’il est possible d’arriver à des résultats probants et durables dans l’instauration et la consolidation des relations professionnelles apaisées’’, fait valoir M. Ndiaye.


Elle a estimé que de par sa composition et de l’étendue de ses missions, le comité de dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation doit faire l’objet d’une appropriation par les acteurs.


Aussi, ’’en raison de l’aura dont ils jouissent auprès des populations et des fonctions de régulation de la vie sociale qu’ils assument, les chefs religieux doivent être mis à profit pour qu’ils puissent jouer pleinement leur position dans l’instauration et la consolidation des relations professionnelles apaisées’’, a indiqué Innocence Ntap Ndiaye.


C’est pourquoi, d’ailleurs, les membres du HCDS ont décidé d’aller rendre une visite au porte parole du khalife général des Tidiane, Serigne Abdoul Aziz Al Amine, mardi, dans l’après-midi.


ADE/OID