Droits de la femme et de l’enfant : une convention entre Dakar et Banjul
APS
SÉNÉGAL-GAMBIE-COOPÉRATION

Droits de la femme et de l’enfant : une convention entre Dakar et Banjul

Dakar, 2 mars (APS) – Le Sénégal et la Gambie ont signé, lundi, à Dakar, une convention de partenariat dans le domaine de la mise en œuvre de politiques de développement social destinées à la promotion et à la protection des droits de la femme et de l’enfant.

 
Le document a été signé par la ministre de la Femme, de l’Enfance et de la Protection de la famille, Ndèye Sali Diop Dieng, et son homologue gambienne, Fatou Kinteh, chargée de la Femme, de l’Enfance et des Affaires sociales.
 
Mme Dieng déclare que les deux parties vont mettre en place un ‘’cadre de conception, de mise en œuvre et de suivi d’actions conjointes’’, pour relever les défis communs dans les domaines de ‘’la lutte contre les mariages d’enfants, les mutilations génitales féminines, la promotion de l’autonomisation des femmes, de la paix et de la prévention des conflits’’. 
 
Selon elle, ce protocole d’accord va prendre en charge toutes les questions discutées par les chefs d’Etat de la Gambie et du Sénégal lors de la visite officielle à Dakar du président gambien, Adama Barrow, en mars 2017.
 
‘’Cet instrument de coopération constituera le prolongement naturel de la première réunion du conseil présidentiel entre les deux Républiques, tenue le 13 mars 2018 à Banjul’’, a-t-elle dit.
 
Selon son homologue de la Gambie, l’‘’opérationnalisation’’ de cette convention va permettre aux deux pays de discuter des défis et de proposer des solutions ensemble, afin de partager les meilleures pratiques possibles. 
 
La signature de l’accord va permettre, selon elle, d’engager le Sénégal et la Gambie dans des activités transfrontalières et de relever les défis rencontrés par les femmes le long de leurs frontières.

AN/ASG/ESF