L’intersyndicale satisfaite du traitement fait du cahier de doléances 2017 des travailleurs à Diourbel
APS
SENEGAL-TRAVAIL-REVENDICATIONS

L’intersyndicale satisfaite du traitement fait du cahier de doléances 2017 des travailleurs à Diourbel


Diourbel, 1er mai (APS) - Le coordonnateur de l’’intersyndicale des travailleurs à Diourbel (centre), Moussa Diallo, s’est réjoui mardi du traitement fait du cahier de doléances déposé en 2017 par les syndicats concernés, exhortant l’administration à suivre "avec diligence" les nouvelles revendications.

"Nous avons en son temps dénoncé l’inexploitation du cahier de doléances. L’acquis majeur qu’on a eu cette année, c’est qu’avant de venir déposer le nouveau cahier, nous avons pu étrenner le rapport concernant les résultats des commissions sur la négociation du cahier de doléances de 2017", a-t-il dit.

M. Diallo présentait le cahier de doléances de l’intersyndicale des centrales de Diourbel à l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Ahmed Tidiane Thiaw, à l’occasion de la fête du travail.
 
 Selon M. Diallo, cette démarche de suivi des revendications adoptée par l’administration "ne s’est jamais faite avant".
 
 "Il faut capitaliser. Nous ne sommes pas encore satisfaits mais nous nous réjouissons du pas qui a été fait et le bras technique [inspecteur du Travail] s’est déployé pour mettre sur pied trois commissions de travail", a-t-il souligné.
 
 Le syndicaliste a par ailleurs déploré "l’absence notoire" de certains chefs de services qui ont été engagés dans le cahier.
 
Aussi, compte tenu du résiduel 2017 et des nouvelles revendications, l’intersyndicale a présenté à l’autorité le cahier de doléances de l’année 2018 en espérant "une diligence qui serait à la hauteur des attentes", a déclaré le coordonnateur de l’intersyndicale des travailleurs de Diourbel.
 
"Une diligence qui exigerait la présence de l’ensemble des cibles concernées en ce qui concerne les employeurs aussi bien étatiques que privés", a-t-il poursuivi.
 
 "C’est là notre talon d’achille et nous allons nous battre et nous ferons le tout pour être présents à ces négociations dans les sous-commissions. Nous ferons tout pour évacuer ces cahiers d’ici juillet, si besoin en est", a-t-il indiqué.
 
 L’adjoint du gouverneur, en réponse, a assuré que le cahier de doléances sera transmis à qui de droit.
 
"Nous prenons acte du cahier de doléances et soyez rassurés qu’il sera promptement transmis à qui de droit, pour toutes les suites qui seront utiles", a-t-il fait savoir.
 
À Diourbel, "nous avons déjà un cadre de suivi et nous ferons tout pour qu’il soit fonctionnel comme il l’a été pour le compte de l’année antérieure", a signalé l’adjoint au gouverneur.
 

FD/BK