Covid-19 : 34 millions alloués aux gares routières de Diourbel
APS
SENEGAL-SOCIETE-SOCIAL

Covid-19 : 34 millions alloués aux gares routières de Diourbel

Diourbel, 18 juin (APS) - Le Fonds de solidarité et de riposte contre les effets du Covid-19 (Force Covid-19) a alloué une aide de 34 millions de francs CFA aux acteurs des transports de la région de Diourbel, a-t-on appris de l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Baboucar Moundor Ngom.
 
"Pour la région de Diourbel, on a un montant de 34 millions destiné non seulement aux gares officielles mais aussi à quelques gares dites flottantes", a-t-il dit, mercredi, au cours d’une réunion du comité régional de gestion du fonds de Covid-19 dédié au sous-secteur des transports routiers. 
 
Selon lui, le partage a été fait sur la base d’une étude réalisée par le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, en relation avec les services techniques régionaux. 
 
Les gares routières officielles de Diourbel, Bambey, Mbacké et Touba recevront respectivement 8 millions, 4 millions, 5 et 10 millions.
 
Les gares secondaires de Ndindy et de Ndondole recevront chacune deux millions. Celles de Kaël, Taïf et Ndam se partageront la somme de trois millions. 
 
Mais l’adjoint au gouverneur de Diourbel précise que le fonds n’est pas encore disponible, assurant cependant que le niveau central a procédé à son virement. 
 
"Comme c’est de l’argent public, cela va forcément transiter par les comptes du trésor. On est en train de suivre la procédure et je sais que dans un délai très proche, le montant sera disponible. Dès que ce sera disponible, les destinataires entreront en possession automatiquement [de leur argent]", a-t-il indiqué.
 
Pour être enrôlés, les acteurs du transport intéressés devront s’inscrire en ligne et déposer un dossier au service des mines, a expliqué le chef de la division régionale des transports de Diourbel, Valdiodio Ndiaye. 
 
A en croire M. Ndiaye, sur les 9.502 inscriptions en ligne enregistrées par le ministère des Transports, 971, soit 10 %, proviennent de la région de Diourbel. 
 
Toutefois, le service des mines de Diourbel n’a encore reçu que 188 dossiers. 
 
Les professionnels du transport ont salué cette aide de l’Etat, même s’ils disent constater des "impairs’’ dans la reprise du trafic inter-urbain relativement au problème des manifestes à remplir avant chaque voyage et au port du masque, pas souvent respecté par les passagers.

FD/ASG/BK