JMLP : A Thiès, le ’’calvaire’’ des correspondants régionaux mis en exergue
APS
SENEGAL-MEDIAS-CONDITIONS

JMLP : A Thiès, le ’’calvaire’’ des correspondants régionaux mis en exergue

Thiès, 3 mai (APS) - La presse de Thiès a exposé, lundi, son ’’calvaire’’ multiforme qu’elle a consigné dans un mémorandum, remis au gouverneur, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse (JMLP).
 
Regroupés devant le portail de la gouvernance de Thiès, des journalistes et techniciens des médias ont scandé quelques slogans favorables à la liberté de la presse.
 
Ils ont également réclamé la fin des atteintes portées contre les professionnels des médias, avant d’être reçus par le gouverneur sur le parvis du bâtiment administratif. 
 
Lisant le mémorandum au nom de la coordination des associations de la presse regroupant l’Association de la presse locale (APL), la CJRS et le SYNPICS, la secrétaire générale de la Convention des jeunes reporters pour la zone ouest Marème Coly, a dénoncé la situation actuelle où la liberté de la presse est ’’malmenée’’.
 
Dans le lot des griefs, figurent les ‘’menaces verbales’’ qui peuvent aller jusqu’à des ‘’atteintes contre l’intégrité physique’’ des professionnels des médias. Des méthodes ‘’indignes’’ d’une démocratie comme le Sénégal, a dit la journaliste.
 
’’Les jeunes reporters vivent le calvaire’’, a-t-elle déploré, listant les conditions de travail ‘’exécrables’’ des correspondants, de manière générale. 
 
La coordination des associations de presse exige la fin de cette ‘’précarité ambiante’’ et de la ‘’négligence’’ dont sont victimes les correspondants, pour une ‘’véritable prise en charge salariale et sociale’’.
 
Les organisations de médias exigent des patrons de presse, plus spécifiquement, le ‘’respect strict’’ de la convention collective, la fin des ‘’stages indéterminés’’, pour un ‘’meilleur devenir de la presse’’. 
 
La présidente de l’APL Kady Youm a insisté pour sa part sur l’assainissement de la profession que devrait rendre possible la Carte nationale de la presse, dont le processus de confection suit son en cours. 
 
Selon elle, les associations de médias ont travaillé avec les autorités administratives pour limiter l’accès à certaines rencontres aux seuls professionnels des médias dûment reconnus, une fois que les cartes seront délivrées.
 
Il en a profité pour inviter tous ceux qui s’activent dans le domaine, en toute illégalité, à se former pour être en règle.
 
Le mémorandum a été remis au gouverneur qui a promis de le remettre ‘’à qui de droit’’, tout en saluant la ‘’sérénité’’ qui a marqué le rassemblement, sous un dispositif policier.
  
ADI/OID/ASB