‘’Yeksi Naa’’ : le district sanitaire de Mbacké cité en exemple
APS
SENEGAL-SANTE

‘’Yeksi Naa’’ : le district sanitaire de Mbacké cité en exemple

+++ Envoyée spéciale : Adama Diouf Ly+++

Mbacké, 31 juil (APS) – Le district sanitaire de Mbacké, dans la région de Diourbel, est un ‘’bon élève’’ dans la mise en œuvre de l’initiative ‘’Yeksi Naa’’ de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA), destinée notamment à rendre disponible les médicaments essentiels à la prise en charge des patients dans tous les centres de prestations de soins.

’’C’est vrai qu’il y a eu un moment où les dettes se sont accumulées au niveau de certains postes de santé, mais dès que l‘Agence de la couverture maladie universelle (ACMU) a remboursé le district pour les prestations, toutes les factures dues à la Pharmacie régionale d’approvisionnement ont été épongées ‘’, a expliqué le médecin-chef du district, Dr Adama Haydara Mbacké.

Elle recevait mardi des membres de l’Association des journalistes en santé population et développement venus s’enquérir de l’expérience de ce district sanitaire dans la mise en œuvre de l’initiative de la PNA visant à rendre accessible géographiquement et financièrement les médicaments.

‘’Aujourd’hui, a-t-elle assuré, la PRA nous considère comme un bon élève en matière de recouvrement des créances pour pérenniser cette initiative’’.

’’Avant, il appartenait aux structures d’aller acheter les médicaments. Ce qui posait de réels problèmes pour avoir cette capacité de trésorerie permettant de fournir le centre de santé et les 22 postes de santé polarisés par le District sanitaire de Mbacké’’, a-t–elle dit.

Dans le cadre de la pyramide sanitaire, ces structures n’ont pas le droit d’aller acheter des médicaments auprès de la Pharmacie régionale d’approvisionnement, a laissé entendre le médecin.

Pour satisfaire toute cette demande et coller aux normes, le District devait débloquer chaque mois une importante enveloppe financière pour les médicaments en plus des charges de personnel et de fonctionnement, selon le médecin-chef.

’’Cela impactait beaucoup sur la trésorerie du district sanitaire qui peinait à faire face à toutes ces charges’’, a rappelé le docteur Mbacké. Avec l’initiative ’’Yeksi Naa’’, qui permet l’approvisionnement en médicaments depuis la PRA jusqu’aux points de prestation santé, le district s’est vu alléger un fardeau qui grevait chaque mois son budget, s’est réjoui son médecin-chef.


La PRA transporte les médicaments jusqu’aux structures de santé en dépôt-vente avant de recouvrer par la suite l’argent des produits vendus avec une ristourne. Nous avons compris que c’est un bijou qu’il ne fallait pas laisser s’effriter avec les difficultés’’, a en encore Dr Mbacké.

Elle a ajouté : ‘’Il a fallu recourir à des astuces pour encourager les structures de santé à s’acquitter correctement des factures de médicaments contractées auprès de la PRA. (Maintenant)L’initiative assure la disponibilité du médicament et on souhaite sa pérennisation d’autant plus qu’elle soulage aussi bien le District sanitaire que les populations’’,

Interpellée sur le marché illicite des médicaments, Dr Mbacké estime que lors des missions de supervision, il est toujours rappelé aux chefs de poste l’obligation de recourir au district sanitaire pour l’approvisionnement en médicaments.

L’objectif n’étant pas de faire de bénéfices, mais plutôt de rendre disponibles des médicaments de qualité à moindre coût.

Elle a également évoqué un contrôle régulier permettant de vérifier si ce sont les médicaments livrés par la PRA qui sont dans les dépôts des structures de santé.

La visite du Centre de santé de Mbacké a permis de faire un tour à la pharmacie de la structure où sont entreposés divers produits essentiels livrés par la PRA de Diourbel.

ADL/OID/AKS