Dividende démographique : un officiel gambien préconise une synergie dans la collecte des données
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT

Dividende démographique : un officiel gambien préconise une synergie dans la collecte des données

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye+++

Banjul (Gambie), 28 août (APS) – Le ministre gambien en charge de la Communication et des Infrastructures, Ebrima Sillah, a souligné, mardi à Serrekunda (Banjul), la nécessité de disposer de données démographiques précises pour aider les gouvernements à mieux planifier les questions de population. 
 
‘’Les gouvernements et les parties prenantes à la question du dividende démographique doivent collaborer à la collecte d’informations statistiques sur la démographie afin d’assurer une synergie à l’apport de solutions collectives pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les populations’’, a-t-il notamment dit. 
 
M. Sillah présidait l’ouverture des travaux d’une session de formation sur ’’Le Change Management meeting’’, organisée par le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA). 
 
Cette formation est essentiellement destinée aux représentants de l’UNFPA de 25 bureaux de la région africaine pour outiller les managers et leur permettre de "formuler des solutions adaptées aux mutations internes à l’organisation et aux défis dans ces deux régions d’Afrique’’. 
 
Le ministre gambien de la Communication a signalé que la capture du dividende démographique requiert des efforts plus larges pour fournir des services de santé de la reproduction de qualité, ainsi que des initiatives politiques appropriées en matière d’agriculture, de bonne gouvernance et d’éducation. 
 
Selon lui, les statistiques sur la démographie de la population en Afrique centrale et occidentale ont montré de manière constante une population jeune en croissance qui ne dispose pas d’emplois et de compétences nécessaires pour surmonter les problèmes auxquels elle est confrontée. 
 
Pour sa part, le directeur régional du FNUAP pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mambingué Ngom, a rappelé que ces travaux sur le dividende démographique sont devenus ‘’un mouvement mondial’’. 
 
Il a invité les participants à réfléchir de manière innovante afin d’obtenir des résultats durables et de se concentrer davantage sur les instruments et l’approche de la communication sur les problèmes qui assaillent le continent. 
 
‘’C’est ainsi, a-t-il relevé, que le continent s’adaptera aux messages transmis suivant les réalités de la vie de sa population’’.

LTF/AKS/ASG