Le SISDAK promeut l’excellence du système sanitaire sénégalais (officiel)
APS
SENEGAL-SANTE

Le SISDAK promeut l’excellence du système sanitaire sénégalais (officiel)

Dakar, 19 juil (APS) – Le Salon international de la santé et du matériel médical de Dakar (SISDAK) est en train de promouvoir l’excellence du système de santé sénégalais, a indiqué jeudi le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’Action sociale, docteur Aloyse Waly Diouf.
 
‘’Conformément aux directives et instructions du chef de l’Etat, ce salon permettra aux populations de bénéficier d’une offre de soin de qualité, d’une offre de soin économiquement abordable, mais aussi géographiquement disponible’’, a-t-il notamment dit.
 
Le docteur Diouf procédait à l’ouverture officielle de l’édition 2018 du SISDAK, jumelée au 1-er Salon international de l’industrie pharmaceutique et des laboratoires. Ce salon se tient jusqu’au 21 juillet au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (CICES), sous l’égide du ministère de la Santé et de l’Action sociale.
 
Selon le Directeur de cabinet du ministère de la Santé, le SISDAK permet de mettre en valeur tous les équipements de dernière génération, et au système de santé de pouvoir s’adapter à tout ce qui est équipement de nouvelle génération.
 
‘’Cela va de la santé digitale, en passant par le matériel d’évacuation sanitaire et le matériel de diagnostic’’, a-t-il précisé. Il a souligné que c’est la raison pour laquelle les autorités sanitaires se felicitent de la présence, au-delà des entrepreneurs nationaux, de beaucoup d’exposants étrangers.
 
Au sujet des équipements médicaux ‘’made in Sénégal’’ exposés au SISDAK, il a indiqué que si on en est arrivé là, c’est parce que les structures sanitaires sénégalaises entretiennent l’industrie locale.
 
‘’Ce que nous demandons à l’industrie locale, c’est de soutenir la concurrence en terme de qualité’’, a-t-il poursuivi. Il estime que l’industrie pharmaceutique et celle des équipements médicaux doivent faire la promotion d’un matériel de qualité.
 
Pour le directeur général du CICES, Cheikh Ndiaye, en attendant une évaluation en bonne et due forme, ce salon est d’ores et déjà une réussite. A son début en 2008, le SISDAK ne comptait que 35 exposants, mais 10 ans après, il y a une "nette progression" avec 200 exposants en provenance de 14 pays.
 
‘’Il y a une évolution très nette et la qualité de la participation s’est nettement améliorée’’, s’est réjoui M. Ndiaye. Il a rappelé que le rôle du CICES est de servir d’interface et de créer le contact en permanence entre les produteurs et les consommateurs.
 
‘’Il ne sert à rien de produire sans rencontrer les consommateurs et c’est en cela que le SISDAK constitue une plateforme de rencontres, d’échanges entre les hôpitaux et les pharmacies’’, a-t-il encore dit.
 
Organisé par le CICES en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, le SISDAK est un cadre d’exposition, d’échanges et de communication entre les professionnels de la santé, les acteurs privés et les institutions opérant dans les secteurs des matériels et équipements médicaux, des produits pharmaceutiques...
 

LTF/ASG/AKS