Adama Barrow :
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT

Adama Barrow : "C’est aux Africains de faire avancer le continent"

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Abdoulaye Iba Faye+++

Banjul (Gambie), 29 août (APS) – Le président Gambien Adama Barrow a invité mercredi à Banjul les Africains à se montrer ‘’très courageux’’ et à savoir que c’est à eux seuls qu’il incombe de faire avancer le continent.

‘’La responsabilité incombe aux Africains et nous devons être assez courageux pour nous assurer que nous réussissons à faire avancer l’Afrique’’, a-t-il dit en recevant le directeur régional Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Mambingué Ngom.

Les représentants des 25 bureaux UNFPA de la région africaine, présents en Gambie depuis lundi pour une session de formation devant les outiller et aider à formuler des solutions adaptées aux mutations internes à l’organisation, ont pris part à l’audience.

D’après Adama Barrow, la seule façon de développer l’Afrique, c’est de relever le ‘’défi du rassemblement’’, et pour cela, il a indiqué que l’UNFPA a la responsabilité, en tant qu’institution, de continuer à précher la ‘’démocratie et la procédure régulière’’.

S’il est très important dans un contexte africain de parler d’intégration, il est en revanche difficile d’aborder ce sujet si ‘’nous ne regardons pas dans la même direction’’, a-t-il fait remarquer.

‘’D’autant plus que l’Afrique a été confrontée à de nombreux défis (coups d’État, guerres, rébellions), mais l’avenir est prometteur pour l’Afrique, parce que nous regardons dans la même direction et nous croyons au même principe de la démocratie’’, s’est-il félicité.

Le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest est du Centre de l’UNFPA, Mambigué Ngom, a pour sa part salué le fait que la Gambie est engagée dans un processus de changement et qu’elle est surtout en train de faire ‘’évoluer les choses et gérer le changement’’.

La Gambie, dans le cadre de son processus de développement, suscite ‘’un véritable espoir’’, a-t-il loué, estimant qu’il entr’aperçoit lui-même cette mutation. Il souligne que le Président Barrow est ‘’l’architecte de la nouvelle Gambie’’.

L’UNFPA est à Banjul depuis lundi pour mieux outiller, à travers le ‘’Change management meeting’’, les managers senior de 25 bureaux de la région, mais aussi pour une retraite en communication et plaidoyer afin de pouvoir faire face aux défis dans la région Afrique de l’Ouest et du Centre.

LTF/ASG/OID