VIH : une baisse de la mortalité escomptée après la mort de 41 malades en 2017
APS
SENEGAL-SANTE-PERSPECTIVES

VIH : une baisse de la mortalité escomptée après la mort de 41 malades en 2017

Kaffrine, 11 déc (APS) - Le point focal VIH/Sida de la région médicale de Kaffrine (centre), Amadou Sougou, espère une diminution du taux de mortalité de cette maladie, responsable de la mort de 41 personnes en 2017 dans la région.
 
Les 41 malades décédées faisaient partie des 797 personnes qui étaient suivies à l’époque dans cette région où le taux de prévalence est passé de 0,5% à 0,9%, selon les chiffres de la dernière Enquête démographique et de santé.
 
"En 2017, nous avons noté 41 cas de décès qui sont liés au VIH/ Sida. Nous espérons qu’avec les données de l’année 2018, ce taux va connaître une baisse, car la prise en charge a connu des progrès et les structures se sont démultipliées à Kaffrine", a-t-il déclaré. 
 
"Nous faisons partie des régions les plus touchées par le VIH / SIDA. Cela va nous pousser à faire beaucoup plus d’efforts, pour lutter contre cette maladie", a pour sa part réagi l’adjoint au gouverneur de Kaffrine, Cheikh Ndiaye. 

"Nous réaffirmons notre engagement de lutter contre cette maladie en organisant des séances de sensibilisation pour lutter contre la stigmatisation au niveau de la région de Kaffrine", a-t-il promis, appelant le comité régional de lutte contre le Sida à se réunir "tous les trois mois afin de mieux assurer les objectifs fixés pour 2020."

MNF/ASG/BK