Vih/sida : un projet veut aider à la suppression de la charge virale
APS
SÉNÉGAL-SANTE

Vih/sida : un projet veut aider à la suppression de la charge virale

Dakar, 4 oct (APS) – Le projet Observatoire communautaire sur l’accès au traitement du Vih/sida au Sénégal veut s’assurer que 90% des personnes vivant avec la maladie ait accès à une charge virale indétectable a indiqué, mercredi à Dakar, son point focal national, Ibrahima Ba.


"L’Observatoire a pour objectif d’aider 90% des patients vivant avec le Vih à supprimer la charge virale afin d’éliminer la contamination et atteindre les objectifs d’élimination définitive du Vih au Sénégal d’ici 2030" a soutenu M. Ba.

Ibrahima Ba s’exprimait à la cérémonie de lancement du projet Observatoire communautaire sur l’accès au traitement des personnes vivant avec le Vih au Sénégal.

Ce projet mis en place par le Réseau national des personnes vivant avec le Vih au Sénégal (RNP+) est financé par le Fonds mondial pour la santé. Il se chargera, au niveau sous-régional, de la surveillance pour l’accès au traitement antirétroviral des personnes vivant le Vih.

Selon M. Ba, la suppression de la charge virale est très importante dans le suivi et le traitement des patients qui ne pourront alors plus transmettre la maladie à la population générale.

A ce propos, a-t-il renseigné, "un dispositif est mis en place dans les régions de Dakar, Kaolack et Ziguinchor pour s’assurer de l’accessibilité des médicaments pour les personnes vivant avec le Vih".

"On collecte régulièrement des informations au niveau des sites de prise en charge et les données ainsi centralisées aideront à améliorer l’accès au traitement antirétroviral des personnes vivant avec le Vih au Sénégal", a-t-il ajouté.

L’Observatoire mène aussi des actions de sensibilisation pour amener les populations à aller se faire dépister.

BF/PON