Hausse des décès causés par le Sida à Kaffrine en 2017
APS
SENEGAL-SANTE

Hausse des décès causés par le Sida à Kaffrine en 2017

Kaffrine, 25 jan (APS) – Le nombre de décès causés par le VIH/Sida dans la région de Kaffrine (centre) a augmenté de 33 en 2016 à 51 en 2017, a-t-on appris jeudi du point focal VIH/Sida de la région médicale, Oumar Khouma.
 
"En 2016, nous avons noté 33 cas de décès causés par le VIH/Sida. Et en 2017, il y a eu 51 cas de décès et 60 malades perdus de vue", a dit le point focal de la lutte contre le VIH/Sida dans cette région, en faisant remarquer que "les décès sont élevés par rapport à l’année 2016".
 
Oumar Khouma, qui assure la coordination des actions anti-Sida dans la région de Kaffrine, s’entretenait avec des journalistes au terme d’une réunion d’évaluation du comité régional de lutte contre le VIH/Sida. 
 
Il découle de l’analyse des responsables de la prise en charge médicale des personnes souffrant de cette pathologie dans la région que les patients décédés l’an dernier "avaient atteint un stade très avancé de la maladie", a-t-il expliqué. 
 
Concernant les actions menées en 2017 contre cette maladie, M. Khouma a dit que pour un objectif annuel de 14.000 personnes à dépister, la région médicale avait dépisté 18.000 personnes, soit un taux de dépistage de 127%.
 
"Il était attendu de la région médicale de Kaffrine de dépister 284 cas positifs. Et nous en avons dépisté 289 cas. Donc les objectifs, en ce qui concerne les cas positifs, ont été atteints", a souligné Oumar Khouma.
 
Selon lui, 37 femmes enceintes séropositives ont été dénombrées dans la région de Kaffrine en 2017, pour un objectif de 39 cas.
 
D’après le point focal VIH/Sida de Kaffrine, le taux de prévalence de la maladie est de 1,06% dans la région.
 
Ces chiffres font dire à Cheikh Ndiaye, l’adjoint du gouverneur de Kaffrine, chargé des questions de développement, que des efforts sont en train d’être faits dans la région, en matière de lutte contre le VIH/Sida. 

MNF/ESF/BK