Vers une mobilisation de la Croix-Rouge de Dakar pour riposter contre la Covid19
APS
SENEGAL-SANTE

Vers une mobilisation de la Croix-Rouge de Dakar pour riposter contre la Covid19

Dakar, 26 juil (APS) – La Croix-Rouge départementale de Dakar va mobiliser pas moins de 200 volontaires auxquels vont s’ajouter des relais communautaires et des marraines de quartiers dans sa campagne de sensibilisation contre le coronavirus, a annoncé son président, Ass Tacko Seck.

 
‘’Nous devons faire pas moins de 200 volontaires de la Croix-Rouge (sénégalaise), plus les relais communautaires et les Badjen Gox qui vont venir et tant que la Covid19 sera là, nous allons continuer notre mobilisation’’, a-t-il notamment indiqué samedi au terme d’une activité de sensibilisation qu’il a menée dans la commune de Hann Bel Air.
 
M. Seck a assuré que la Croix-Rouge départementale de Dakar va poursuivre sa campagne de sensibilisation pour exhorter les populations à maximiser les précautions, afin d’éviter de contracter le coronavirus.
 
‘’Pour nous, notre stratégie, c’est continuer à sensibiliser parce que si nous respectons les gestes barrières, le port du masque, la maladie recule. Maintenant pour des raisons économiques et des raisons de survie, nous sommes obligés de faire avec. Nous allons faire avec, mais en maximisant les précautions pour en sortir indemne’’, a-t-il insisté.
 
Aujourd’ hui, a-t-il expliqué, la Croix-Rouge de Dakar sensibilise sur la Covid19, en changeant un peu de paradigme parce qu’elle s’est rendue compte qu’il y a un relâchement absolu au niveau de toute la ville de Dakar. 
 
‘’Et subséquemment, il y a une remontée, une grande accélération des cas de Covid19’’, a faire savoir M. Seck.
 
‘’Nous avons jugé que la communication n’était pas bonne. Nous avons pensé qu’il était important de promouvoir une certaine solidarité et ainsi nous voulons sensibiliser en faisant du porte à porte’’, a-t-il informé.
 
‘’Nous, nous sommes rendus compte que les cas de décès et de covid19 augmentent et paradoxalement, il y a un relâchement inexplicable. Donc, il y a vraiment quelque chose à faire’’, a soutenu le président de la Croix-Rouge de Dakar.
 
 

SG/MD