Vers la mise en place d’une Task-force pour l’harmonisation du régime indemnitaire des travailleurs de la santé
APS
SENEGAL-SANTE

Vers la mise en place d’une Task-force pour l’harmonisation du régime indemnitaire des travailleurs de la santé

Dakar, 9 avr (APS) – Le gouvernement du Sénégal va mettre en place une Task-force, en vue d’harmoniser le régime indemnitaire des travailleurs de la santé à celui de la fonction publique, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.
 
"Le Premier ministre s’est engagé pour mettre en place une Task-force (…) en vue d’une harmonisation du régime indemnitaire des travailleurs de la santé par rapport au régime indemnitaire de la fonction publique", a-t-il dit, à l’issue d’une réunion avec les syndicats du secteur de la santé.
 
Seydou Guèye a sur ce point rappelé que deux études préalables portant sur le système indemnitaire ont déjà été effectuées par l’Inspection Générale d’Etat. 
 
"Mais les deux études ont la particularité de ne pointer que le constat et de faire la situation et l’état des lieux, elles ne comportent pas de solutions", a-t-souligné.
 
Dans le même sillage, il a affirmé que "des décrets portant sur les heures supplémentaires et sur la création des nouveaux corps de la santé et de l’action sociale seront bientôt préparés et soumis à la signature du chef de l’Etat". 
 
"S’agissant de l’habitat social, une réunion se tiendra ce 19 avril avec l’ensemble des coopératives et le ministre en charge de l’Urbanisme, du Renouveau urbain pour faire le partage sur les offres disponibles notamment au niveau de Daga Holpa et du Lac Rose", a laissé entendre Seydou Guèye.

A l’en croire, "neuf points ont été examinés à titre principal" au cours de cette rencontre, ajoutant qu’un agenda a été arrêté et fixé au vendredi prochain pour la prise en charge définitive des questions relatives aux "incidences financières". 
 
Il s’agit, a précisé le porte-parole du gouvernement, "de la dette hospitalière, du versement de la première tranche de la subvention aux établissements publics de santé et de la situation de quelques cas de retraités de l’hôpital général de Grand-Yoff".


NLC/MK/OID/ASB