Vers la mise en place d’un centre national de sevrage tabagique
APS
SENEGAL-SANTE

Vers la mise en place d’un centre national de sevrage tabagique


Dakar, 31 mai (APS) - Le gouvernement, à travers le Programme
national de lutte contre le tabac (PNLT), s’oriente vers la mise en place d’un centre national de sevrage tabagique pour les fumeurs qui souhaitent arrêter la consommation du tabac, a annoncé jeudi le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Alassane Mbengue.
 


"Le gouvernement s’oriente vers la mise en place d’un centre national de sevrage tabagique. On va aller également vers la facilitation des médicaments génériques de substitution au tabac pour les personnes qui souhaitent arrêter de fumer", a-t-il déclaré.


Alassane Mbengue présidait la cérémonie officielle de la Journée internationale sans tabac, célébrée sous le thème : "Tabac et cardiopathies". Le Sénégal a adopté une loi anti-tabac en 2014, dont les décrets d’application sont sortis en 2016.


En plus du Centre national de sevrage tabagique, le directeur de la prévention, Docteur Elhadji Mamadou Ndiaye, qui présentait les défis de la lutte anti-tabac a révélé que "des centres régionaux de sevrage tabagique vont être également mis en place".


Présentant les résultats et défis de la lutte contre le tabac, il a ajouté qu’"il s’agit aussi d’augmenter la taxe de sorte qu’elle impacte sur le prix de la cigarette et de mettre à disposition des produits de substitution pour les fumeurs qui souhaitent arrêter".


L’autre défi du Sénégal en matière de lutte anti tabac, c’est selon le coordonnateur du Programme national de lutte contre le tabac (PNLT), Docteur Oumar Bâ, "le financement du Plan national de lutte contre le tabac 2018-2022".


"Le PNLT travaille avec le ministère de l’Education dans la lutte contre le tabac. Nous travaillons à introduire la lutte contre le tabac dans la formation des enseignants, car les industries du tabac ciblent les jeunes", a ajouté Dr Bâ.


Revenant sur le thème de la journée, le représentant résident par intérim de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Farba Lamine Sall, a affirmé que "cette journée est une occasion pour mettre en évidence les risques liés au tabagisme dans le monde".

A son avis, "des efforts doivent encore être faits pour sensibiliser sur les méfaits du tabac".


Le Sénégal a reçu le Prix Bloomberg, qui a récompensé son initiative de mettre en place des mises en gardes sanitaires sur les nouveaux paquets de cigarettes depuis août 2017.

SKS/ASG/PON