Vers l’ouverture d’un service psychiatrique à l’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga
APS
SENEGAL-SANTE

Vers l’ouverture d’un service psychiatrique à l’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga


Louga, 4 dec (APS) - L’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga envisage l’ouverture d’un service psychiatrique pour répondre au besoin de la population qui, depuis six mois, dispose d’un médecin a déclaré, lundi, son directeur, le docteur Matar Lô qui assure que ce dernier "va exclusivement consulter à Louga".


"Nous envisageons l’ouverture d’un service psychiatrique pour répondre au besoin des populations", a dit à l’APS, le directeur de la structure sanitaire après une rencontre avec une délégation du ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie.


En effet, a-t-il signalé, l’établissement de Louga bénéficiait une fois dans la semaine des services d’un médecin de l’hôpital régional de Saint-Louis. 

"Cependant depuis l’arrivée de ce médecin à l’hôpital, quatre jours de consultation sont programmée dans la semaine" a indiqué Matar Lô qui annonce d’autres projets dans le futur.

Il s’agira d’étendre le service de pédiatrie et de maternité et d’ériger un pool "mère-enfant" pour mieux prendre en charge les problèmes de santé de ces catégories de population, a-t-il soutenu.



Le directeur de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye envisage également la construction d’un centre régional de transfusion sanguine, d’un centre d’hémodialyse, d’un service d’accueil d’urgence ainsi que la réhabilitation de la réanimation.


Pour sa part, expliquant sa présence à Louga, le secrétaire général du ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Serigne Mbaye a laissé entendre que la mission qu’il conduit "s’inscrit dans le cadre du projet du président du Conseil départemental de Louga et du Conseil d’administration de l’hôpital régional d’ériger sur ce site une promenade du malade".

Le premier vice-président du conseil départemental, Badara Samb dira que ce projet "va améliorer considérablement le séjour des malades et de leurs accompagnants".


AMD/PON