Vaccin contre le Covid-19 : Sinopharm fait le point sur ses essais cliniques
APS
SENEGAL-MONDE-SANTE

Vaccin contre le Covid-19 : Sinopharm fait le point sur ses essais cliniques

Dakar, 20 août (APS) - Le groupe pharmaceutique chinois Sinopharm n’a pas encore terminé ses essais cliniques internationaux de phase 3 portant sur un vaccin contre le Covid-19, mais au besoin, ‘’en cas d’urgence’’, les pays peuvent passer des commandes de ce remède, a déclaré son président, Liu Jingzhen.
 
‘’Les essais cliniques de phase 3 ne sont pas terminés, et le vaccin n’a été ni officiellement approuvé, ni commercialisé pour le moment. Mais en tant que marchandise, en cas d’urgence, les gouvernements étrangers peuvent nous acheter des vaccins’’, a-t-il affirmé, des propos rapportés par China Media Group, la principale société de radiodiffusion et de télévision d’Etat en Chine. 
 
‘’Il n’y a aucun obstacle à de tels achats. Nous fournirons le vaccin à ceux qui l’achèteront, en conformité avec la loi’’, a ajouté le président de Sinopharm.
 
Selon China Media Group, une cérémonie s’est tenue jeudi à Beijing pour le lancement des essais cliniques de phase 3 d’un vaccin contre le Covid-19 au Pérou. Une étape marquant ‘’les derniers efforts de la Chine pour renforcer la coopération internationale dans la lutte contre la pandémie’’ de Covid-19. 
 
‘’En Chine, explique le président de Sinopharm au sujet du lancement des essais cliniques de phase 3 au Pérou, après les Emirats arabes unis, la prévention et le contrôle des épidémies ont bénéficié de réalisations stratégiques. Dans ces circonstances, il est impossible de réaliser des essais cliniques de phase 3 en Chine.’’ 
 
Dans le cadre des essais cliniques internationaux entamés depuis avril par son group, Liu Jingzhen affirme avoir tenu ‘’plus de 200 réunions avec des ministres de la Santé, des ministres des Sciences et de la Technologie, des ministres de l’Intérieur, des ministres des Affaires étrangères et des ambassadeurs de plus de 40 pays en Chine’’. 
 
‘’Nous faisons donc des percées importantes en Amérique du Sud, et nous négocions actuellement avec le Brésil (…). Au Pérou, nous travaillons avec l’Université de Cayetano Heredia et l’Université nationale de San Marcos, en particulier pour coopérer de manière globale sur les essais cliniques de phase 3. Ce sont deux des meilleures universités du Pérou, et leurs experts se sont montrés très professionnels dans tous les domaines’’, a-t-il souligné.
 
Liu Jingzhen dit par ailleurs être satisfait de la coopération avec les Emirats arabes unis, déclarant : ‘’Nous avons le projet le plus fructueux et le plus rapide au monde en termes de lancement d’essais cliniques de phase 3. La deuxième série d’injections a maintenant commencé aux Emirats arabes unis.’’ 


BK/ESF