Une Couverture du risque maladie destinée aux élèves
APS
SENEGAL-EDUCATION-SANTE

Une Couverture du risque maladie destinée aux élèves

Dakar, 2 oct (APS) - L’Agence de la Couverture maladie universelle annonce l’effectivité de la Couverture du risque maladie destinée aux élèves des écoles publiques ou privées "dès cette rentrée scolaire" 2017-2018.



"Ce mécanisme de prévention du risque maladie est un régime contributif de prise en charge médicale des élèves des cycles élémentaire, moyen et secondaire du Sénégal au niveau des postes de santé, des centres de santé, des hôpitaux et des officines pharmaceutiques par le biais des mutuelles de santé", explique-t-elle dans un communiqué.


Il permet à chaque élève de disposer d’un "paquet de services de base notamment les prestations offertes au niveau des postes de santé, centre de santé et pharmacies", contre une cotisation de 1.000 francs CFA par an, précise la même source.


 Toutefois, ajoute l’agence de la CMU, l’élève peut aussi donner "3.500 francs CFA par an comme tous les Sénégalais" pour bénéficier des prestations offertes par les hôpitaux, en plus du paquet de base.

"En d’autres termes, la différence entre la cotisation de 1.000 francs CFA et de 3.500 francs CFA réside dans l’accès au paquet de l’hôpital", signale le communiqué.a même source. 


Il fait observer qu’une cotisation de 1.000 francs CFA "ne permet pas à l’élève d’accéder à tout le paquet de prestations offertes à l’hôpital où l’élève n’a droit qu’aux consultations et aux médicaments génériques vendus à l’intérieur de l’hôpital".


Aussi la cotisation de 3 500 francs CFA lui donne-t-il "droit à tout le paquet de l’hôpital en plus du paquet de base (poste, centre de santé et officine)".


Selon le communiqué, ce régime de prise en charge, subventionné par l’Etat et encadré par le ministère de la Santé et de l’Action Sociale à travers l’Agence de la CMU et le ministère de l’Education nationale, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’amélioration de la qualité de l’équité et de la transparence (PAQUET).


Il a été mis en place par arrêté interministériel mais "n’est pas encore obligatoire", renseigne la même source, avant de signaler que la mutuelle de santé d’affiliation "peut être celle du lieu de résidence de l’élève".

"Dans les 14 régions du Sénégal, les activités d’information vont démarrer à partir de la semaine de rentrée scolaire sous l’égide des chefs de services en collaboration avec les inspecteurs de l’éducation, les associations de parents d’élèves et les mutuelles de santé", annonce l’agence de la CMU.

CAK/BK