Un conseiller du PEV à l’OMS salue la stratégie du Sénégal
APS
SENEGAL-SANTE

Un conseiller du PEV à l’OMS salue la stratégie du Sénégal


Dakar, 22 juil (APS) – Le Conseiller du Programme élargi de vaccination (PEV) au bureau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Dakar, Aliou Diallo, salue les stratégies mises en place par le Sénégal et qui ont permis au pays de passer d’un taux de couverture vaccinale de 89% en 2015 à 93% en 2016.


​Le Plan d’action mondial pour les vaccins (PAMV), indicateur utilisé pour évaluer l’efficacité des programmes de vaccination de routine, a relevé récemment que Sénégal a atteint l’objectif de 90 % pour la couverture de la troisième dose de vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC3).

’’Ces efforts sont à encourager dans la mesure où ce bond va permettre un net recul de la mortalité, de la morbidité, ainsi que l’incapacité de certains enfants qui sont de fait, bien immunisés et en bonne santé’’, a-t-il confié dans un entretien avec l’APS.



‘’Lorsque les enfants sont bien immunisés et en bonne santé il y a moins de maladie et donc, moins de dépenses de santé pour les familles qui peuvent utiliser cette somme pour autre chose, notamment à l’éducation à l’école’’, a-t-il signalé.



Le médecin en santé publique a relevé que dans le cadre du PEV, le Sénégal s’est engagé à mettre en place ‘’un système de vaccination robuste’’ qui permet d’atteindre toutes les cibles qui en ont besoin.



Parmi ces stratégies, il a cité le renforcement de capacité des agents et la supervision des campagnes de vaccination. 



Parlant de la rougeole, Docteur Diallo a rappelé qu’avant les années 2000, le Sénégal avait plus de 50.000 cas avec, au moins, 20 décès par an pour 50 % de couverture vaccinale. 



‘’Mais depuis 2005, a-t-il souligné, aucun cas de décès dû à cette maladie n’a été signalé et cela, grâce à la vaccination qui voit le Sénégal, dépasser 90% de couverture vaccinale, parce que tout est mis en place pour atteindre les cibles et qu’elles soient vaccinées et bien vaccinées’’. 



La maladie a fortement reculé au Sénégal, a encore expliqué le spécialiste, soulignant qu’il y a des médecins qui n’ont jamais vu des cas de rougeole de leur vie



S’agissant de la poliomyélite, le Conseiller du PEV à l’OMS a rappelé qu’avant 1998 il y avait beaucoup de paralysie chez les enfants due à cette maladie. ‘’Mais, on en a plu connu depuis, excepté 18 cas qui étaient importés il y a quelques années et circonscrits en 4 mois’’, confie-t-il.



‘’Le PEV peut atteindre un taux de couverture de 90% cette année et dégringoler l’année suivante jusqu’à 70 %. Juste pour dire que les efforts et les acquis doivent être maintenus’’, a prévenu docteur Diallo.



‘’Si on met en place des équipements de la chaine de froid dans toutes les structures sanitaires, il faut prévoir également de les remplacer au bout de 5 ans sinon ils se détériorent et sans équipements, les vaccins ne peuvent plus être conservés’’, a-t-il ajouté.



 ‘’Dans la stratégie de vaccination, nous recommandons de vacciner tous les jours et si les vaccins ne sont pas disponibles, il y aura forcément des occasions manquées et cela fait régresser la couverture vaccinale’’ a-t-il dit.

 

 


LTF/OID