Thiès : un commerçant et un talibé testés positifs au Covid-19
APS
SENEGAL-PANDEMIE-SITUATION

Thiès : un commerçant et un talibé testés positifs au Covid-19

Thiès, 23 avr (APS) - La région de Thiès a enregistré deux nouveaux cas de Covid-19, un talibé et un commerçant, après être restée 21 jours sans aucune contamination, a indiqué jeudi, le médecin-chef de région, le Docteur Malick Ndiaye.
 
Dans sa situation du jour de la pandémie de coronavirus dans le pays, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a fait état de 37 nouveaux cas dont huit issus de la transmission communautaire.
 
Deux de ces cas communautaires ont été détectés respectivement à Thiès et à Tivaouane.
 
Le cas de Thiès est un talibé, reçu il y a trois jours par les services de santé, a dit à la presse le médecin-chef. Il a subi deux prélèvements successifs, qui n’ont pas été concluants. C’est le troisième prélèvement qui s’est avéré positif.
 
Il fait partie de la soixantaine de pensionnaires d’un ’’daara’’, qui ont tous subi des prélèvements envoyés pour des tests.
 
Les talibés ont été acheminés vers un hôtel de la place pour y être placés en quarantaine. Des contacts identifiés dans des maisons voisines de l’école coranique sont aussi concernés par cette surveillance.
 
Le docteur Malick Ndiaye en a appelé à la solidarité pour protéger cette "cible vulnérable" que constitue les talibés. Il propose si les conditions ne sont pas réunies pour les maintenir en confinement, de retourner ces enfants à la famille biologique jusqu’à la fin de la pandémie.
 
Il a promis que les autorités vont s’organiser pour protéger cette frange très exposée de la société, dont l’effectif est estimé à 10.000 talibés dans la ville de Thiès.
 
Le médecin-chef a salué la décision du khalife général des Tidianes qui a confiné tous les talibés de la cité religieuse de Tivaouane, dans leur daara, où il les prend en charge. 
 
A Thiès, une plateforme d’acteurs regroupés autour de la mairie met en œuvre depuis dix jours une opération appelée "Wagnou daara", pour offrir des repas gratuits aux 419 daaras recensés dans la capitale du rail.
 
A Tivaouane qui enregistre son premier cas, la maladie a été introduite par un commerçant rentré récemment d’une ville où sévit la maladie, en compagnie de deux autres collègues, relève le responsable sanitaire. 
 
Il a salué la "promptitude" de l’administration dans la gestion de ce cas.
 
"Quand le préfet a été informé, il a demandé tout de suite qu’on mette (les trois commerçants) en quarantaine" dans la maison où ils logeaient, tout comme leurs voisins. 
 
Après que l’un des prélèvements effectués sur eux s’est révélé positif, toutes les personnes qui avaient été en contact avec ces commerçants ont été confinées dans un hôtel de la place. Elles sont au nombre de 14. 
 
Le malade a été transféré au centre de traitement Diamniadio dans la nuit du mercredi au jeudi.
 
Le Docteur Ndiaye a dit regretter cette propension de certaines personnes à emprunter des "voies détournées" pour passer outre la mesure d’état d’urgence, en vigueur dans le pays.
 
Le gouverneur qui dirige le comité régional de gestion des épidémies instruira aux préfets de renforcer la surveillance pour empêcher ces déplacements clandestins, a-t-il assuré.


ADI/OID/ASB