Thiès : plus d’un million de MILDA seront distribuées à partir du 24 juillet (médecin-chef)
APS
SENEGAL-PALUDISME-PREVENTION

Thiès : plus d’un million de MILDA seront distribuées à partir du 24 juillet (médecin-chef)

Thiès, 28 juin (APS) - Plus d’un million de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) seront distribuées à partir du 24 juillet dans la région de Thiès, a annoncé vendredi le Docteur Malick Ndiaye, médecin-chef de ladite circonscription médicale.

À raison d’une MILDA pour deux personnes, la région de Thiès, peuplée de 2,1 millions d’habitants, s’est vu allouer 1, 170 millions d’unités, a indiqué le responsable, lors d’un comité régional de développement (CRD).

Cette campagne va coûter 1,5 milliard de francs CFA à l’Etat pour ce qui concerne la région de Thiès, a précisé le Docteur Ndiaye.

Avec Dakar, Thiès fait partie au même titre que les régions nord, de la deuxième phase de distribution. Il s’agit de Louga, Saint-Louis et Matam.

La première phase, qui avait débuté en mars, a concerné neuf régions de l’est, du centre et du sud du pays.

Des relais, des superviseurs constitués en équipes, seront chargés du recensement préalable des ménages, qui démarre le 3 juillet pour une durée de cinq jours.

La distribution proprement dite est prévue à partir du 24 juillet , pour cinq jours.

Des comités de suivi assureront le contrôle, aux échelles régionale, départementale et locale. Ces structures seront élargies aux élus, aux organisations communautaires de base (OCB), aux associations sportives et culturelles (ASC), aux groupements de promotion féminine (GPF), entre autres catégories de la population.

Avec cette opération de couverture universelle en MILDA, la région de Thiès, en phase de pré-élimination du paludisme, devrait consolider ses résultats dans la lutte contre cette maladie, a estimé le Docteur Malick Ndiaye.

À Thiès, l’incidence du paludisme est de 2,25 cas pour mille habitants.

L’adjoint au gouverneur, chargé du développement, Omar Ndiaye, a assuré que les forces de sécurité seront mises à contribution, afin d’éviter que les moustiquaires distribuées gratuitement aux populations ne se retrouvent sur le marché noir.

A travers la campagne nationale de lutte contre le paludisme, au total, 10 millions de moustiquaires imprégnées doivent être distribuées dans l’ensemble du pays, selon le Docteur Doudou Sène, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).

Le tout pour un coût global de 17 milliards de francs CFA, dont 11 pour l’achat de MILDA et le reste pour l’organisation de l’opération.

Le Sénégal cherche à éliminer le paludisme d’ici à 2030.

ADI/ASG