Thiès : le nombre de talibés bénéficiant des repas gratuits de la mairie, porté à près de 15.000
APS
SENEGAL-PANDEMIE-SOCIAL

Thiès : le nombre de talibés bénéficiant des repas gratuits de la mairie, porté à près de 15.000

Thiès, 6 mai (APS) – Le nombre de talibés (maîtres coraniques) bénéficiant des repas offerts par la mairie de Thiès, est passé à presque 15.000, dont des pensionnaires de ‘’daaras’’ (écoles coraniques) des communes voisines de la ville de Thiès, a indiqué mardi le maire de la cité du rail, Talla Sylla.
 
‘’L’opération +Wagnou daara+ continue. Aujourd’hui, nous en sommes à presque 15.000 talibés en prenant en compte des daaras qui, en réalité, sont hors du périmètre de la ville’’, a dit le maire, au terme d’une rencontre du comité régional de gestion des épidémies.
 
Les quartiers de Ngoumsane, relevant de la commune de Fandène, Daral Peul (commune de Keur Mousseu) et de Keur Massamba Guèye, dont les talibés viennent mendier à Thiès, sont pris en charge dans le cadre de cette opération de la mairie de Thiès. 
 
La ville de Thiès avait lancé, à la mi-avril l’opération ‘’Wagnou daara’’, pour offrir des repas gratuits à 10.000 talibés issus de plus de 400 ‘’daaras’’.
 
La dépense quotidienne d’un peu plus de 3 millions, dédiée à cette action, a été portée à 4 millions de francs CFA, selon le maire. Il a annoncé que la mairie va chercher des ‘’moyens supplémentaires’’, pour prendre en charge ces nouveaux bénéficiaires. ‘’Le virus ne connaît pas les frontières’’, a-t-il relevé.
 
Pour lui, cette initiative de la mairie de Thiès devrait être dupliquée à travers le pays, dès lors que les ‘’risques’’ qui ont présidé à sa mise en œuvre dans la capitale du rail, existent ailleurs. 
 
Il salue l’élan de solidarité dont font montre beaucoup de bonnes volontés, qui apportent des dons en nature, pour contribuer à l’opération. Pour lui, cette dynamique est de nature à raffermir les liens sociaux.
 
Le maire a indiqué avoir demandé, lors de cette réunion, une harmonisation entre les interventions du comité régional de gestion des épidémies (CRGE) et celles de la ville de Thiès.
 
D’une part, le CRGE travaille à retourner dans leurs familles les talibés, d’autre part la mairie offre des repas gratuits aux daaras, pour les aider à rester confinés dans leur lieu d’apprentissage.
 
Les deux approches ne sont pas compatibles, a-t-il noté, ajoutant que si malgré les repas qui leur sont offerts, des personnes continuent de faire mendier leurs talibés, ces derniers peuvent être retournés à leur famille par le comité.
 
Outre l’alimentation, Talla Sylla a signalé avoir donné des instructions aux services techniques de la mairie pour identifier et appuyer en termes d’hygiène, les ‘’daaras’’ qui en ont besoin.
 
Concernant les 250.000 masques que le maire avait annoncés pour équiper les ménages de la ville, ils arrivent ‘’au compte-goutte’’, a-t-il dit. Des réunions se sont déjà tenues avec les tailleurs de la ville pour un respect des normes de l’OMS.
 
Les groupes vulnérables comme les ‘’daaras’’ et les personnes vivant avec un handicap ont été ciblés en priorité, pour les premiers masques déjà confectionnés, a-t-il dit. 
 
Dans une perspective de déconfinement en débat, ‘’les masques pourraient accompagner un tel processus’’, a-t-il noté.
 

ADI/ASG