Tambacounda : 6 424 filles vaccinées contre le cancer du col de l’utérus
APS
SENEGAL-SANTE

Tambacounda : 6 424 filles vaccinées contre le cancer du col de l’utérus

Tambacounda, 25 oct (APS) – Six mille quatre cent vingt-quatre filles âgées de neuf ans ont été vaccinées depuis janvier contre le cancer du col de l’utérus dans la région de Tambacounda, a indiqué vendredi, Dame Fall, superviseur régional du Programme élargi de vaccination (PEV) à la région médicale.
Ces 6.424 filles ont été vaccinées entre janvier et septembre, sur un objectif total de 10.603 adolescentes âgées de 9 ans ciblées par les autorités médicales. Parmi les bénéficiaires du vaccin, 974 ont même reçu une deuxième dose du vaccin, a indiqué Dame Fall.
Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus a été introduit dans le programme élargi de vaccination (PEV), le 31 octobre 2018. Le vaccin est gratuit, et toutes les filles éligibles vont être vaccinées à 9 ans avant le premier rapport sexuel. 
‘’Depuis le démarrage du programme de vaccination, la région médicale n’a enregistré aucune rupture sur le stock distribué par le ministère de la Santé’’, s’est félicité le superviseur du PEV.
Même si le programme ne vise que les filles âgées de neuf, un nombre important des bénéficiaires du vaccin sont âgés de 10 ans. Une situation liée au fait que certaines parmi elles ont atteint cet âge entre la première et la deuxième doses, séparées d’une intervalle minimale de six mois, a expliqué le superviseur régional du PEV.
Dame Fall précise que pour le district sanitaire de Tambacounda, ce sont au total 2.059 filles qui ont été vaccinées. Ce qui le classe en tête de la région, devant Koumpentoum avec 1.158 adolescentes vaccinées.
Pour relever le taux de couverture vaccinale, la région médicale de Tambacounda, en collaboration avec les districts, a mis en place un plan de communication pour surmonter les contraintes.

‘’Cela consiste en ce que les chefs de poste de santé recensent les filles concernées dans les écoles avec l’appui des chefs d’établissements scolaires et les parents d’élèves dans les sept districts sanitaires de la région’’, a détaillé M. Fall.

SDI/ASG