Un professeur rappelle l’importance des soins primaires
APS
SENEGAL-SANTE

Un professeur rappelle l’importance des soins primaires


Dakar, 9 avr (APS) - Le Professeur Issakha Diallo, enseignant à la faculté de médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a plaidé mardi un retour à l’orthodoxie médicale mettant en avant la prépondérance des soins primaires dans le système public de santé.


’’Le défi c’est actuellement de revenir à l’orthodoxie dans le système de santé. On a l’impression qu’on n’a pas assez fait sur les soins de santé primaires’’, a souligné le professeur, Issakha Diallo.

Il s’exprimait au cours du panel sur le thème ’’La couverture sanitaire universelle à travers les soins de santé primaires’’ organisé dans le cadre de la journée mondiale de la santé commémorée le 7 avril.


’’Nous devons revenir sur les grands principes de santé publique comme la structuration, le mode de fonctionnement et les indicateurs de performance’’, a dit Pr Diallo qui enseigne l’histoire de la médecine à la faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie.


Il a rappelé que la conférence de Alma Ata a fixé en 1978 ’’les principes des soins de santé primaires que sont l’équité, la prévention, la technologie appropriée, l’approche multisectorielle et la participation communautaire’’’.


’’L’humanité a garanti la santé comme un droit humain. Au Sénégal, nous avons connu les pharmacies villageoises, les maternités rurales mais la révolution a été avec le projet santé rurale de l’Usaid des 1975’’, a encore relevé Pr Diallo.


’’Si les soins sont accessibles et disponibles, forcément les services de santé vont être utilisés. Cela permettra de maintenir le système universel défini, le central, l’opérationnel et le local’’, a-t-il expliqué.


Pour la directrice générale de la Santé au ministère de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Marie Khémess Ngom, les pouvoirs publics ont ’’conscience de l’importance des soins de santé primaire dans le système de santé actuellement’’.


’’C’est ainsi que les soins de santé primaires sont en train d’être relancés dans le monde entier’’, a-t-elle souligné.


Un autre panéliste médecin, Docteur Abdoulaye Ly, a rappelé que ’’les soins primaires aussi appelés soins de base ont été développés au Sénégal très tôt avec le projet santé rurale de l’Usaid dans la grande région du Sin Saloum-sine en 1975’’.


Le panel organisé par le ministère de la Santé et de l’Action sociale a vu la participation de médecin-chefs de régions, d’anciens médecin-chefs de districts, de chefs de projets santé, d’universitaires et de partenaires au développement.


Au nom des partenaires, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Docteur Ndella Diakhaté a estimé que ’’le monde entier est en train de se réengager dans les soins de santé primaires’’. ’’E en les relançant nous allons atteindre nos objectifs de
santé pour tous’’, a t-il dit.


SKS/OID/AKS