Santé mentale : un responsable déplore les consultations tardives
APS
SENEGAL-SANTE-SOINS

Santé mentale : un responsable déplore les consultations tardives

Thiès, 10 oct (APS) - Le directeur du centre de santé mentale Dalal Xel de Thiès, le frère Étienne Sène, a déploré, dimanche, les consultations tardives de patients qui compliquent la prise en charge.

’’Si l’on prend les statistiques, la moitié des patients parcourt la médecine traditionnelle avant de venir, et malheureusement, ils (arrivent) au moment où la maladie commence à se compliquer", a-t-il dit à l’APS, au terme de la cérémonie d’ouverture de la 29-ème journée mondiale de la santé mentale qu’a abritée la structure qu’il dirige.

Le thème de la journée mondiale de la santé mentale de cette année est "Faisons des soins de santé mentale pour tous une réalité".

Le centre de santé mentale Dalal Xel de Thiès compte 52 lits qui sont tous occupés pour une bonne partie de l’année, comme c’est le cas en ce moment.

’’La semaine dernière, on a fait retourner pas mal de patients, faute de lits’’, a dit le directeur. ’’Il n’y a pas tout le temps de places disponibles pour prendre en charge les patients’’.

Le centre reçoit constamment des jeunes amenés pour consultation, par leurs parents qui décident, après avoir vu le médecin, de leur hospitalisation.

En moyenne, plus de la moitié des patients du centre sont âgés de 19 à 45 ans, a-t-il dit. En 2020, sur 17.000 consultations, 4.000 étaient dans cette tranche d’âge.

Le centre avait enregistré 500 à 600 hospitalisations, a relevé Étienne Sène, selon qui, ce chiffre reste relatif, puisqu’il y a des patients qui rechutent et peuvent être hospitalisés deux fois dans l’année.

Un personnel composé d’une quarantaine d’agents, y compris les prestataires, s’occupe du fonctionnement du centre.



 

ADI/AKS