Saint-Louis : fin d’une formation sur la cartographie de vulnérabilité au Vih
APS
AFRIQUE-SANTE

Saint-Louis : fin d’une formation sur la cartographie de vulnérabilité au Vih

Saint-Louis, 12 oct (APS) – Un atelier international de formation en cartographie locale de la dynamique de vulnérabilité au Vih-Sida en Afrique de l’ouest, s’est achevé vendredi à Saint-Louis (nord), a constaté l’APS.

L’atelier de formation destiné notamment à des formateurs de haut niveau a été clôturé en présence du professeur Cheikh Tidiane Ndour, chef de la division Vih-Sida au ministère de la Santé et de l’Action sociale, ainsi que du recteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB).

Dans son adresse à la clôture de la rencontre, le professeur Ndour a souligné l’importance de ladite formation dans le ciblage des différentes catégories de personnes touchées par le virus, les personnes vulnérables généralement difficiles à localiser, les travailleurs du sexe, les détenus, les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes.

Le Sénégal s’est engagé à atteindre les objectifs déclinés sous le terme ‘’ trois 90’’ d’ici à 2020, c’est-à-dire ‘’dépister environ 90 % des personnes infectées et en traiter 90 % et prendre en les traitements au profit de 90 % d’entre eux’’, a rappelé le Pr Cheikh Tidiane Ndour.

Les bénéficiaires de cette formation, au nombre de 22 acteurs proviennent d’organisations associatives, d’ONG et du secteur gouvernemental. Ils étaient venus de Cote d’ivoire, de la Guinée Bissau, du Niger et du Sénégal.

‘’Ils ont été outillés sur les techniques de cartographie des sites et espaces, de l’estimation de la taille des populations vulnérables et l’évaluation des services spécifiques et des acteurs’’, indique un document remis à la presse.

Ils seront à leur tour chargés de former d’autres relais et acteurs, dans leurs pays respectifs, afin que les objectifs des trois 90 d’ici à 2020 soient atteints, rappelle la même source.

BD/AKS