Saint-Louis : 37 nouveaux cas positifs en une semaine
APS
SENEGAL-SANTE

Saint-Louis : 37 nouveaux cas positifs en une semaine

Saint-Louis, 25 août (APS) - La région médicale de Saint-Louis a indiqué mardi que le nombre des contaminations au Covid-19 dans cette région a grimpé à 214 cas durant la semaine du 16 au 23 août, soit une hausse de 37 cas, contre un cumul de 177 infentions la semaine précédente.
 
Vingt-cinq cas communautaires font partie des infections enregistrées dans cette partie nord du pays. 
 
Abdourahmane Traoré, le chef du bureau régional de l’éducation et de l’information pour la santé, précise que 9 des cas communautaires ont été déclarés par le district sanitaire de Saint-Louis, avec des patients issus exclusivement de la commune.
 
Il a également fait état d’une progression de la maladie dans la commune de Richard-Toll où ont été déclarés 16 autres cas communautaires.
 
Selon M. Traoré, en mois, en partant du 23 juillet, le nombre de patients en cours de traitement est passé de 12 à 56, soit une augmentation de plus de 400 pour cent.
 
Avec cette nouvelle situation, si elle n’est pas vite maîtrisée, "on risque d’aller vers la saturation concernant la capacité d’hospitalisation" de la région, a-t-il prévenu, ajoutant que le personnel de santé pourrait alors être soumis à "un rythme de travail insoutenable".
 
Il a invité les communautés à améliorer leur collaboration avec les autorités sanitaires, particulièrement dans la gestion des sujets contacts en étant plus promptes à se soumettre aux questionnaires des équipes d’investigation.
 
Selon lui, il est nécessaire de faire en sorte que ces questionnaires soient le plus exhaustifs possible, dans le signalement des personnes symptomatiques et des cas contacts et en fournissant "les détails nécessaires".
 
M. Traoré a également relevé que la plupart des demeures n’offrent pas de conditions adéquates pour une prise en charge à domicile, ce qui fait que la prise en charge intra-hospitalière reste "la meilleure option".
 
Il souligne que tout le monde gagnerait à faire baisser le rythme de progression de la maladie, dans le souci de faire baisser la charge de travail des équipes d’investigation et du personnel du Centre de traitement épidémiologique (CTEpi) de Saint-Louis, pour qu’ils puissent continuer à être "plus efficaces à servir les populations".
 
"La prise en charge intra-hospitalière permet en outre un meilleur contrôle de l’infection et de la propagation de la contamination. L’automédication et le retard de consultation sont à bannir", soutient-il.
 
Selon lui, le CTEpi de la région de Saint-Louis n’a enregistré aucun décès, mais compte six cas graves actuellement pris en charge.

BD/ASG/BK